Accueil » A la une » Covid – L’épidémie de coronavirus rebondit
A la une Social

Covid – L’épidémie de coronavirus rebondit

Les  tests  PCR  vont  reprendre.

Le ministère de la Santé publique s’active pour éviter tout risque d’explosion de l’épidémie de coronavirus. Le ministère de la Santé publique sensibilise sur le maintien des gestes barrières.

Le rendez-vous du ministère de la Santé publique avec la population sur le rapport de l’évolution de la situation épidémiologique du coronavirus revient sur les chaines nationales, depuis samedi. Cela a été décidé au dernier conseil des ministres. La maladie à coronavirus rebondit. Quarante cinq nouveaux cas sont rapportés, selon la situation épidémiologique, de ce week-end. Trente trois se trouvent à Antsirabe, un à Antananarivo-ville, six à Fianarantsoa, un à Taolagnaro et quatre à Morondava.

Le nombre de personnes sous traitement, depuis la résurgence de cette épidémie n’est pas précisé dans le dernier bilan épidémiologique. Si on se base sur les statistiques du 19 novembre, il y a environ, trois cent porteurs du virus sous-traitements à Madagascar. Quarante quatre mille soixante-douze cas positifs, depuis mars 2020. Quarante deux mille huit deux personnes guéries. Neuf cent soixante sept cas de décès. Il y a eu quatre cent cas positifs au coronavirus et trois décès liés à cette maladie, entre le 10 et le 19 novembre si on s’appuie aux chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé, le 10 novembre et le bilan du ministère de la Santé publique, le 19 novembre.

Seul moyen

Ces cas se répartissent à Morondava, à Antananarivo et ses périphéries, à Fianarantsoa, à Taolagnaro et à Antsirabe. Ils ont été détectés, grâce aux recherches des personnes contacts. Des porteurs de virus à Morondava ont transporté le virus jusqu’à d’autres villes, comme à Fianarantsoa, à Antananarivo et, surtout, à Antsirabe. « Il y a deux semaines passées, une personne a été personne testée positive à Antananarivo. Lorsque nous avons vérifié le cas index, il a été révélé qu’elle provienne de Morondava et est à Antananarivo pour passer des vacances », affirme le ministre de la Santé publique, le professeur Zely Randriamanantany.

C’est le ministre de la Santé publique, le professeur Zely Randriamanantany qui a ouvert le bal de cette émission sur la situation épidémiologique de coronavirus, samedi.

Il a profité de cette occasion pour rappeler à quel point il est important de respecter les gestes barrières, pour éviter la propagation de la maladie à coronavirus. « C’est le seul moyen pour lutter contre cette maladie. Les restes ne sont que des accessoires.», souligne-t-il. Le professeur Zely Randriamanantany explique que la protection est la plus importante. Chacun peut, également, booster son immunité, soit avec le Covidorganics (CVO), soit avec le vaccin, selon les sensibilisations du ministre.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • On a encore ici la preuve formelle de la dangerosité de ce régime . Un ministre de la santé comme larbin avec les inepties continuelles sur le CVO une supercherie sur le traitement du covid . De véritables criminels jouant sur la santé des Malgaches car on les mettra au défi d’apporter au moins les publications internationales sur ces essais cliniques bidons au village Voara . La réouverture des frontières n’explique pas à elle seule la reprise épidémique . . Les États Unis viennent de classer «rouge » ce pays comme à risque et déconseillent le voyage .
    L’hypocrisie est à son comble sur le vaccin car ce regain épidémique se présente comme une occasion en or pour le pouvoir de faire prospérer le business de leur CVO .