Accueil » Politique » Christian Ntsay – « Plus aucun district ne sera laissé pour compte »
Politique

Christian Ntsay – « Plus aucun district ne sera laissé pour compte »

Christian  Ntsay,  Premier  ministre,  durant  un  discours  prononcé  à  Ankazoabo, mardi.

Un engagement présidentiel. C’est ce que Christian Ntsay, Premier ministre, a réaffirmé lors de sa tournée dans les districts de Beroroha et Ankazoabo, sis dans la région Atsimo Andrefana, en début de semaine. Un déplacement placé, notamment, sous le signe de la lutte contre l’insécurité et du développement local.

« Il n’est plus acceptable que des districts soient laissés pour compte en matière de sécurité et de développement », a affirmé le chef du gouvernement lors d’une prise de parole à Beroroha, lundi, durant l’inauguration du Centre spécial d’aguerrissement de la gendarmerie nationale. Le locataire de Mahazoarivo a profité de cette occasion pour annoncer la mise en place prochaine d’un commissariat de police, d’un tribunal de première instance et d’une prison à Beroroha.

Projets

Durant son déplacement dans l’Atsimo Andrefana, Christian Ntsay a annoncé de vive voix les projets d’infrastructures à engager dans les districts qu’il a visités. Si l’accent a été mis sur le volet sécuritaire à Beroroha, l’orien­tation a été plutôt sociale lors de sa visite dans le district d’Ankazoabo. Réhabili­tation de routes, construction d’un hôpital aux normes, d’école, de barrage, ou encore de maison des jeunes, ainsi que d’un complexe sportif ont été annoncées par le Premier ministre. Dans un premier temps, la première réalisation à Ankazoabo devrait être un bloc opératoire.

Sur sa lancée au sujet du développement, le Premier ministre a touché mot sur la décentralisation qu’il avance comme la raison pour laquelle l’État a décidé de nommer les gouverneurs de région. Soulignant les moyens et les prérogatives accordés à ces hauts responsables régionaux, Christian Ntsay affirme, « cela signifie que les gouverneurs ne sont pas juste des exécutants, ils ont un pouvoir décisionnaire en matière de développement ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter