Accueil » Actualités » Adduction d’eau – Le « TrackFin » lancé à Madagascar
Actualités Social

Adduction d’eau – Le « TrackFin » lancé à Madagascar

Madagascar figure parmi les rares pays qui se sont engagés officiellement à la mise en œuvre de l’étude de suivi et de financement du secteur WASH ou l’initiative « TrackFin ». « Cette initiative nous permettra d’améliorer l’accès à l’eau potable », explique Olivier Mahafaly au Carlton Anosy, hier, lors de la cérémonie de lancement officiel du « TrackFin ».
Il a été précisé que Mada­gascar ne dispose d’aucune base de données spécifiques ni d’informations financières du secteur WASH à cause de la disparité des informations provenant des contributions des partenaires et des acteurs, mais aussi de la non traçabilité pour le système de suivi des flux financiers. Alors que l’insuffisance des informations est un obstacle à la prise de décisions éclairées, de planifications fondées sur les budgétisations.
Le « TrackFin », lancé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) consiste à mieux comprendre les dépenses actuelles et contribue à l’analyse de la situation pour pouvoir élaborer une politique sectorielle fondée sur des preuves et sur des indicateurs pertinents.
À Madagascar, le taux d’accès à l’eau potable est encore faible, ne présentant que 45% de la population. Roland Ravatomanga, le ministre de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène (MEAH), ambitionne d’augmenter ce taux à 60%, d’ici 2030, probablement grâce à cette initiative.

Miangaly Ralitera

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter