Accueil » Non classé » FRELATAGE DE CARBURANT – Plaintes à déposer auprès du Toby Ratsimandrava
Non classé

FRELATAGE DE CARBURANT – Plaintes à déposer auprès du Toby Ratsimandrava

Les automobilistes et les usagers de deux-roues victimes de pannes de leurs véhicules suite à l’utilisation de carburant frelaté sont invités à porter plainte auprès de la gendarmerie au Toby Ratsimandrava.

Le Secrétaire d’État chargé de la Gendarmerie nationale (SEG), le Général Serge Gellé, a annoncé hier que les propriétaires de véhicules ayant subi des dégâts suite aux récents frelatages de carburant, peuvent déposer plainte au Toby Ratsimandrava. Ces victimes doivent néanmoins apporter les preuves des pannes de leurs véhicules dûment attestées par les garagistes ou les mécaniciens qui ont réparé leurs véhicules, selon une source auprès du Secrétariat d’État chargé de la gendarmerie. L’objectif de ces dépôts de plainte est de pouvoir identifier les auteurs du frelatage et d’en déterminer la propagation.

Toute la vérité concernant cette affaire sera révélée par l’enquête et les responsables seront connus. Il faut seulement de la patience, car l’enquête effectuée par la gendarmerie est en cours, selon toujours les informations recueillies.

Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures, Jean-Baptiste Olivier, a également souligné que « la Gendarmerie étant encore en pleine enquête, il faut donc attendre les résultats pour trouver les coupables. Le prélèvement et l’analyse des cas suspects de carburant frelaté se poursuivent dans tous les lieux où ces cas ont été dénoncés. Le contrôle se fait partout dans le pays et il y a plus de trois cent vingt stationsservice à Madagascar ».

Des pertes

Suite à cette annonce émanant de la gendarmerie, certains propriétaires de véhicules se préparent à déposer plainte. Ainsi, on constate une hausse des cas de dénonciations de pannes dues à l’usage de carburants mélangés . « Le carburant frelaté endommage les injecteurs, les pompes d’injection et les régulateurs. Nombreux sont les propriétaires de véhicules qui se sont plaints ces derniers temps. Cependant, lorsque ces pièces sont endommagées, elles doivent être remplacées. Un injecteur d’occasion coûte environ 500 000 ariary et un neuf se vend à partir de 1 300 000 ariary. Le prix d’un régulateur neuf est d’environ 400 000 ariary. Ce carburant mélangé cause vraiment de grandes pertes pour les propriétaires de véhicules, car la RN 2 étant déjà en très mauvais état, les pièces endommagées aggravent le problèm e », selon Velomanantsoa Rakotoarivelo, président de la coopérative KOPFMM, reliant Antananarivo à Toamasina, Vatomandry et Fenoarivo Atsinanana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter