Accueil » Régions » Antsiranana – La CENI prépare son départ
Régions

Antsiranana – La CENI prépare son départ

Le mandat de la CENI expire le 29 octobre. Ses membres commencent à faire leurs valises.

Car la production d’un rapport de fin de mandat et sa remise aux différentes institutions et nouveaux membres de la CENI constituent une exigence de la loi électorale. Les membres du bureau permanent de la CENI ont effectué des tournées provinciales pour rassembler les points de vue et perspectives des démembrements dans les provinces qui ont vécu au plus près des élections successives pendant la période 2015 – 2021. Selon les explications de Fano Rakotondrazaka , l’objectif étant de recueillir plus d’idées conséquentes en vue de compléter et de renforcer davantage le rapport final déjà établi à l’avance.

Pour la province d’Antsi­ranana, les démembrements de la CENI dans les régions Sava-Diana se sont rassemblés pendant deux jours dans la salle de réunion de la Chambre de Commerce et de l’Industrie d’Antsira­nana afin d’examiner en détail les tenants et aboutissants de ce qui est écrit dans ce rapport final, de 196 pages qui narre les opérations électorales accomplies depuis 2015 .

Ainsi, les participants ont saisi l’occasion pour exprimer leur opinion et pour partager leurs vécus durant le déroulement des élections successives . Leur participation à ces élections leur a permis d’identifier les forces et la faiblesse de notre système électoral. En somme, ce fut un mandat plein de difficultés et de turbulences si on se réfère aux propos des participants. Ce, malgré les échos positifs des processus électoral.

Intenses activités

« Quoi qu’on dise , la CENI a pu apporter sa part de brique pour instaurer la stabilité dans le pays durant ces élections successives. Les membres sont prêts à quitter leurs fonctions avec la satisfaction du devoir accompli », a affirmé Narcisse Benaivo vice-président de la CENI.

La lecture en diagonale de ce rapport a montré qu’il dresse le bilan de six années d’intenses activités . Il aborde également l’ensemble du cycle électoral, c’est à dire les élections présidentielles , législatives, les municipales et sénatoriales…

Enfin, dans la dernière partie du document figure la synthèse de toutes les recommandations de la CENI formulées dans ses rapports de fin d’année et ses rapports d’organisation des élections dont le document a été publié et adressé aux différentes autorités et acteurs en septembre 2020 à la suite d’un cadre de concertation.

A ce propos, le document des rapports est une synthèse de l’ensemble des activités tenues au cours d’un atelier provincial et contient un ensemble de recommandation sur le processus électoral.

La plus grande recommandation apparaît aux yeux des membres de la CENI comme un testament pour l’équipe entrante en vue d’améliorer le culture démocratique à Madagascar. Aussi, les expériences acquises dans ce rapport apportent de nouveaux éléments susceptibles d’améliorer l’arsenal électoral , particulièrement la loi électorale pour parvenir à de bonnes élections.

Apparemment , cet atelier provincial est déjà considéré comme un adieu.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter