Accueil » A la une » Bois précieux – Le palissandre s’écoule encore à flot
A la une Economie

Bois précieux – Le palissandre s’écoule encore à flot

Tentative  d'écoulement  de  palissandre  saisi  en  mai  dernier  à  Toliara.

Malgré les interdictions officielles quant à leur utilisation comme matières premières dans la fabrication des meubles, les ventes de palissandre prolifèrent.

Bien qu’interdit d’exploitation, de circulation et de commercialisation depuis janvier 2019, le palissandre transformé inonde le marché actuellement. Il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux pour découvrir que le palissandre est plus qu’utilisé actuellement. De nombreux comptes ou de pages de vente de produits fabriqués en palissandre envahissent la toile. Il y a ceux qui osent afficher leurs coordonnées pour un surplus marketing mais nombreux sont ceux qui préfèrent être discrets. « Nous pouvons réaliser toutes vos commandes en palissandre en un délai très court et à bon prix », explique une administratrice de page au téléphone.

Transformation

Questionnée sur l’origine du bois palissandre, elle répond que « des fournisseurs » lui livrent des blocs de palissandre à « prix intéressants ». Elle raconte par ailleurs que les prix sont accessibles car ses fournisseurs « avaient du stock » non écoulé depuis le confinement et étant donné que les routes nationales sont ouvertes, le bois précieux peut être livré jusque chez elle.

Un autre interlocuteur qui dit être fabricant de meubles en palissandre, toujours dans la capitale, fait savoir qu’il peut envoyer les meubles commandés jusqu’en province. « Une fois que le palissandre est transformé en meubles, il n’y a vraiment pas de problèmes sur les routes nationales. Nous en avons l’habitude. C’est le bloc de palissandre qui est interdit », explique l’interlocuteur qui précise que les produits peuvent être envoyés sous forme de colis normal jusqu’aux clients.

Un atelier de meubles étale quelques échantillons de bois mais ordinaires. En demandant du bois précieux pour fabriquer du mobilier, le responsable répond après quelques minutes d’insistance de notre part qu’il peut fabriquer des meubles en palissandre « mais qu’il faut payer un peu plus, vu que l’opération ne sera pas facile et qu’il faut avoir de la patience ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi