Faits divers

Trafic de bois de rose : Instruction de deux suspects à Fénérive-Est

Passage au parquet des deux personnes arrêtées pour détention illicite de rondins de bois de rose à Fénérive-Est hier. Au terme de leur audition, une femme âgée d’une quarantaine d’années ainsi qu’un individu de trente-cinq ans vont passer en instruction ce jour.

Une procédure d’instruction préparatoire a été préconisée par le tribunal. Le sort, entre la prison et la remise en liberté sera de ce fait scellé ce jour. Ces deux personnes se sont fait cueillir par les éléments de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale, lorsque cinquante-neuf rondins de bois de rose ont été retrouvés vendredi.

Des gendarmes en patrouille ont déniché le produit forestier, dissimulé dans une propriété sur la berge d’un cours d’eau à Amoron­drano Vohilengo, par lequel il a été très probablement acheminé.

Une partie était enterrée et le reste était entassé. Le trentenaire est identifié comme étant le propriétaire du domaine où les rondins ont été cachés. Les rondins portés au grand jour appartiendraient en revanche à la quadragénaire. Les deux suspects sont incriminés pour détention de stock non déclaré de bois de rose.

Le lendemain de la saisie, une délégation de l’Organe Mixte de Conception (OMC) du district de Féné­rive-Est s’est rendue sur place pour faire un constat et inventorier les rondins lesquels ont été transportés jusqu’à la ville pour être gardés dans le camp de la deuxième Brigade Légère d’Intervention du Génie.