Faits divers

Antsirabe – Un banquier se suicide après un détournement

Un détournement a été constaté dans une banque à Antsirabe. D’après les autorités, un caissier s’est donné la mort lorsque l’étau s’est resserré autour de lui.

Une affaire qui laisse pantois. De source auprès de la police judiciaire, un caissier auprès d’un démembrement d’une grande banque de Madagascar sise à Antsirabe s’est donné la mort après qu’un détournement de fonds dans lequel il est incriminé a été mis à nu.

La mort de l’employé de banque remonte au 6 août. En revanche, les fonds ont été subtilisés quelques jours plus tôt. Saisis de l’affaire, des enquêteurs auprès de la gendarmerie nationale à Antsirabe ont ouvert une enquête après le décès. Ces derniers mènent une investigation visant à élucider le détournement. Après vérification minutieuse, le subterfuge est avéré. Une somme évaluée à environ trente millions d’ariary a été subti­lisée d’après des informations filtrées au compte- goutte, confirmées à demi-mot par différentes sources.

Mouvements
En poussant leur investigation en profondeur, les enquêteurs ont trouvé ce qui pourrait sembler être des traces de l’argent disparu. En procédant à la réquisition du compte bancaire du défunt, les limiers ont décelé des mouvements antérieurs de gros montants, créditant celui d’importantes sommes atteignant la valeur détournée.

Le compte bancaire personnel du caissier incriminé est domicilié dans l’agence d’une banque secondaire de la Ville d’Eaux. Les fonds en question ont été en revanche pris dans une autre banque où il a travaillé.

Une procédure de récupération de l’argent détournée est en cours après de longues semaines d’investigation qui ont permis de retracer les fonds d’une banque à un autre et de lever un pan de voile sur cette histoire. Le fait que le suspect ait gonflé son compte personnel avec un pactole dont l’origine a suscité des suspicions n’ont pas joué en sa faveur. D’autant plus que les responsables de la banque qui en ont fait les frais n’ont pas tardé à découvrir le pot-aux-roses.

Le compte personnel du défunt est gelé sur décision judiciaire jusqu’à ce que les enquêteurs élucident l’affaire et que le tribunal statue.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il s’est suicidé pour la somme de 7500 euros, en devise ce même jour.
    Pour un banquier Est-ce beaucoup ? Les 30 millions ne seront-ils pas des dollars pris pour des ariary ? Qui sont les complices probables ?

A la une Faits divers

Antsirabe : Un banquier se suicide après un détournement

Un détournement a été constaté dans une banque à Antsirabe. D’après les autorités, un caissier s’est donné la mort lorsque l’étau s’est resserré autour de lui.

Une affaire qui laisse pantois. De source auprès de la police judiciaire, un caissier auprès d’un démembrement d’une grande banque de Madagascar sise à Antsirabe s’est donné la mort après qu’un détournement de fonds dans lequel il est incriminé a été mis à nu.

La mort de l’employé de banque remonte au 6 août. En revanche, les fonds ont été subtilisés quelques jours plus tôt. Saisis de l’affaire, des enquêteurs auprès de la gendarmerie nationale à Antsirabe ont ouvert une enquête après le décès. Ces derniers mènent une investigation visant à élucider le détournement. Après vérification minutieuse, le subterfuge est avéré. Une somme évaluée à environ trente millions d’ariary a été subtilisée d’après des informations filtrées au compte-goutte, confirmées à demi-mot par différentes sources.

Mouvements

En poussant leur investigation en profondeur, les enquêteurs ont trouvé ce qui pourrait sembler être des traces de l’argent disparu. En procédant à la réquisition du compte bancaire du défunt, les limiers ont décelé des mouvements antérieurs de gros montants, créditant celui d’importantes sommes atteignant la valeur détournée.

Le compte bancaire personnel du caissier incriminé est domicilié dans l’agence d’une banque secondaire de la Ville d’Eaux. Les fonds en question ont été en revanche pris dans une autre banque où il a travaillé.

Une procédure de récupération de l’argent détournée est en cours après de longues semaines d’investigation qui ont permis de retracer les fonds d’une banque à un autre et de lever un pan de voile sur cette histoire. Le fait que le suspect ait gonflé son compte personnel avec un pactole dont l’origine a suscité des suspicions n’ont pas joué en sa faveur. D’autant plus que les responsables de la banque qui en ont fait les frais n’ont pas tardé à découvrir le pot-aux-roses.

Le compte personnel du défunt est gelé sur décision judiciaire jusqu’à ce que les enquêteurs élucident l’affaire et que le tribunal statue.