Politique

Afrique du Sud – Les femmes contribuent à l’instauration de la démocratie

Le rôle des femmes parlementaires est primordial au sein du Parlement. Tel est le message lancé par l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale sud-africaine, Baleka Mbete-Kgositsile, hier en marge de sa rencontre avec les femmes députées à Tsimbazaza. En marge de sa visite, l’ancienne cheffe d’Institution et disciple de Nelson Mandela a partagé son expérience pendant la lutte pour l’instauration de la démocratie et la paix en Afrique du Sud. « La lutte menée par les femmes dans la politique sud-africaine a forgé la démocratie au sein du Parlement. Il faut qu’il y ait toujours une femme dans la politique pour respecter l’équilibre. Alors, les femmes doivent se mobiliser entre elles parce que chacune peut apporter son expérience peu importe la différence sur la culture, la race ou la religion. Vous devez vous mettre d’abord ensemble et décidez ce que vous voulez », a relaté Baleka Mbete dans son intervention.

En Afrique du Sud, 35% des femmes forment les membres au sein de son Parlement. Cette image reflète la promotion de la démocratie. Cette réussite, selon Baleka Mbete a été fondée sur la considération des femmes en tant que moteur de développement dans l’administration. Pour Madagascar, elles ne sont que vingt-sept à être élues au sein de la Chambre basse dont une seule vient du parti de l’opposition, d’autres sont de la majorité et indépendantes.
« Cette minorité est un défi pour chacune d’entre nous. Ainsi, nous sommes ambitieuses de continuer la lutte pour apporter nos expériences afin de bâtir un pays uni », a expliqué Christine Razanamahasoa.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Politique

Afrique du Sud : Les femmes contribuent à l’instauration de la démocratie

Le rôle des femmes parlementaires est primordial au sein du Parlement. Tel est le message lancé par l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale sud-africaine, Baleka Mbete-Kgositsile, hier en marge de sa rencontre avec les femmes députées à Tsimbazaza. En marge de sa visite, l’ancienne cheffe d’Institution et disciple de Nelson Mandela a partagé son expérience pendant la lutte pour l’instauration de la démocratie et la paix en Afrique du Sud. « La lutte menée par les femmes dans la politique sud-africaine a forgé la démocratie au sein du Parlement. Il faut qu’il y ait toujours une femme dans la politique pour respecter l’équilibre. Alors, les femmes doivent se mobiliser entre elles parce que chacune peut apporter son expérience peu importe la différence sur la culture, la race ou la religion. Vous devez vous mettre d’abord ensemble et décidez ce que vous voulez », a relaté Baleka Mbete dans son intervention.

En Afrique du Sud, 35% des femmes forment les membres au sein de son Parlement. Cette image reflète la promotion de la démocratie. Cette réussite, selon Baleka Mbete a été fondée sur la considération des femmes en tant que moteur de développement dans l’administration. Pour Madagascar, elles ne sont que vingt-sept à être élues au sein de la Chambre basse dont une seule vient du parti de l’opposition, d’autres sont de la majorité et indépendantes. « Cette minorité est un défi pour chacune d’entre nous. Ainsi, nous sommes ambitieuses de continuer la lutte pour apporter nos expériences afin de bâtir un pays uni », a expliqué Christine Razanamahasoa

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter