Accueil » Culture » Lorah Miorhasina – « Talenta Raitra promet plus diversité pour le cinéma malagasy »
Culture

Lorah Miorhasina – « Talenta Raitra promet plus diversité pour le cinéma malagasy »

Lorah Miorhasina, jury Talenta raitra.

L’atout charme du prestigieux jury professionnel de la télé-réalité « Talenta Raitra », Lorah Miorhasina est également l’une des figures de proue de l’audiovisuel malagasy. Elle nous évoque son parcours et sa vision du cinéma actuel.

Parlez-nous un peu de votre passion pour le septième art.

Mes premiers pas dans le milieu du cinéma mala­gasy datent d’il y a déjà 17 ans maintenant. C’est en 2004 que j’ai commencé à me lancer en tant qu’actrice et ce jusqu’en 2010. J’ai en tout participé dans deux séries télévisées et huit longs métrages à peu près. On peut dire que c’est un domaine qui me passionne particulièrement et c’est ce qui m’a valu d’avoir été choisie pour être parmi le jury de « Talenta Raitra ».

Comment voyez-vous en général l’évolution du cinéma malagasy ?

C’est très prospère, on compte actuellement pas moins de quatre films en guise nouveautés par mois. Par rapport à mon parcours personnel, j’ai remarqué pas mal d’évolution, mais aussi très peu de changements. Que ce soit par rapport à la réalisation, mais aussi au jeu d’acteur qui restent souvent les mêmes. Je regrette aussi le fait qu’on accorde trop souvent le même rôle aux mêmes acteurs, un manque d’originalité constante qui je pense peut très vite nous lasser.

Qu’est-ce que « Talenta Raitra » apporte alors de bon dans ce milieu selon vous ?

De l’originalité comme je vous l’ai dit, mais aussi le fait de pouvoir accompagner ces jeunes talents à interpréter autrement les rôles qu’ils auront à jouer. L’émission permet aussi de pouvoir sélectionner les meilleurs dont les talents seront perfectionnés à travers des séries d’ateliers et de formations. Talenta Raitra promet ainsi plus de diversité, de richesse de talents et d’authenticité pour le cinéma malagasy à l’avenir.

Comment voyez-vous l’avenir de la gent féminine dans ce milieu ?

En tant qu’influenceuse engagée et féministe aguerrie, je prône évidemment l’égalité entre les acteurs et actrices. Qu’elles soient au même rang salarial que leurs pairs masculins entre autres. Je prône aussi le profes­sionnalisme des réalisateurs et producteurs na­tionaux pour qu’on n’abuse pas des actrices malgaches à l’instar de ce qui s’est passée à l’étranger avec le cas d’Harvey Weinstein par exemple. Qu’à travers le cinéma, on puisse largement mettre en avant les valeurs et le respect de la femme.

Comment trouvez-vous les participants à « Talenta Raitra » ?

Ils sont nombreux, ils sont passionnés et parmi eux il y en a beaucoup qui sont talentueux. Cependant, très peu osent montrer leur vraie personnalité lors des débuts de la compétition, alors il faudra faire preuve de patience. Il arrive qu’ils choisissent encore mal les histoires à mettre en scène à travers les saynètes. Ils ne se donnent pas encore à fond et ne donnent pas encore le meilleur d’eux mêmes.

Que faire pour y remédier selon vous ?

Comme on les juge par leur jeu d’acteur, je suggère qu’on pense à l’avance aux rôles que chacun aura à interpréter et avec lesquels ils seront le plus à l’aise avant d’aller de l’avant dans la réalisation de l’histoire. De cette manière, ce sera plus facile pour eux de s’imprégner de chaque personnage.

Quels sont vos critères ?

Le respect du rôle et la manière de le jouer évidemment. De même que l’élocu­tion, comment le jeune comédien parle face à la caméra, est-il à l’aise ou jouet-il comme s’il lisait un livre. Il en va de même pour sa présentation par rapport à son costume et les accessoires qui l’accompagnent. Je fais attention à ce qu’il dit et sa gestuelle, est-il complémentaire avec son partenaire ou est-ce qu’il se la joue seul face à la caméra. Enfin, est-ce qu’il est réactif même quand il ne parle pas.

Quels sont vos projets au-delà de « Talenta Raitra » ?

Je peaufine actuellement la production d’une nouvelle émission télévisée prévue se lancer au mois de septembre. J’y parlerai généralement des faits de société. En outre, je lancerai bientôt aussi une gamme de produits de beauté portant la marque « Lonays » exclusivement à base de matières naturelles pour qu’on puisse prendre soin de notre corps.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter