Accueil » Régions » District d’Ambato Boeny – Contrat résilié pour la réparation d’Antafia
Régions

District d’Ambato Boeny – Contrat résilié pour la réparation d’Antafia

La portion de 500m qui mène vers le quai du bac à Antafia n'est pas encore réparée.

Déception pour la population du district d’Ambato Boeny ! La réhabilitation de la portion de 500m en pavés autobloquants prévue dans le projet présidentiel au début de l’année a échoué. Lors d’une visite sur place dimanche dernier, le gouverneur de la Région Boeny, Mokhtar Andrianatomanga a constaté que les travaux n’ont pas du tout commencé à partir de la mosquée et vers la descente vers le quai du bac à Antafia.

Le contrat a pourtant été signé en janvier. L’Entreprise de travaux qui a obtenu le marché a demandé un prolongement du délai des travaux à cause de la saison des pluies, il y a six mois.

De plus, le transport des engins vers cet endroit a rencontré des difficultés et cela a aussi impacté sur l’avancée des travaux. Le titulaire du chantier s’était plaint du remblayage car les terres étaient extraites d’un terrain composé d’ossements humains.

« Nous avons accepté toutes les excuses mais aujourd’hui, on constate que rien n’a été réalisé. Lors de la visite des lieux, aucune réserve n’a été pourtant déposée. Le contrat est ainsi résilié et une nouvelle offre sera lancée avant la fin de ce mois. La nouvelle entreprise sera connue au début du mois d’août et les travaux devront débuter immédiatement car la saison des pluies approche », a déclaré Mokhtar Andriantomanga.

La facilitation des déplacements des agriculteurs est l’un des avantages de ce projet ainsi que l’accroissement de la production.

Rappelons que les travaux de construction ont été présentés officiellement le 28 décembre à Ambato Boeny. Aujourd’hui, tout est encore poussière sur place, seuls des travaux de terrassement ont pu être constatés.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter