Politique

Police nationale – L’exemplarité exigée

Devoir et responsabilité. Deux principes imposés aux policiers par les grades qu’ils portent, soutient le contrôleur général de police Roger Rafanomezantsoa, ministre de la Sécurité publique. Un message qu’il a adressé, particulièrement, aux nouveaux sortants de l’École nationale des agents et inspecteurs de police (ENIAP), à Antsirabe, hier.
« Vous venez de prêter un serment républicain (…) le serment d’appliquer la loi de manière juste et impartiale. N’oubliez jamais que les grades que l’on vient de poser sur vos épaules, aujourd’hui, imposent des devoirs et des responsabilités envers la République et la population. Rachetez-les avec votre honneur, votre comportement, même avec votre langage et surtout, avec votre travail, pour être respecté par nos concitoyens. Ne laissez-pas la population être désemparée par la peur », a déclaré le membre du gouvernement.
Un peu plus de mille policiers rassemblés au sein de la promotion FENITRA, dont cent inspecteurs et près d’un millier d’agents de police ont été présentés durant une cérémonie, hier, à l’ENIAP, Antsirabe. Un rendez-vous durant lequel, le ministre de la Sécurité a souligné les réformes appliquées au sein de la police nationale, notamment, sur le plan de l’exemplarité et du professionnalisme.
La police nationale, en effet, fait partie des corps ayant les plus mauvaises réputations vis-à-vis de l’opinion publique. Abus, corruption et vénalité sont, souvent, associés à la police. Une image que veut briser le commandement. « Mettre en place des valeurs et vertus durables sont les objectifs du ministère de la Sécurité publique, actuellement. Il s’agit d’appliquer des changements de fond, pour plus de professionnalisme. Nous pensons que la population constate la volonté de la police d’être proche d’elle, de travailler avec elle », affirme le ministre Rafanomezantsoa.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter