Accueil » Social » Rapt – Une enfant de 4 ans à Ambilobe enlevée chez elle
Social

Rapt – Une enfant de 4 ans à Ambilobe enlevée chez elle

Le rapt des personnes vivant avec l’albinisme s’étend dans le Nord. La énième victime est une enfant de 4 ans.

Des ravisseurs auraient enlevé une enfant de 4 ans, vivant avec l’albinisme chez elle, à Ambilobe, dans la nuit du lundi au mardi. La mère se serait rendue compte de l’absence de sa fille, dans leur chambre, à 2 heures du matin. « La mère, le père et l’enfant dormaient sur le même lit. L’enfant n’était plus là, lorsqu’elle s’est réveillée, cette nuit là. La porte de leur maison a été ouverte », rapporte une proche de cette famille. Les proches de la victime pensent que des personnes sont entrées dans ce foyer pour enlever cette enfant, dont l’apparence physique est source de superstition. Emportés par un sommeil profond, les parents n’auraient pas entendu l’arrivée des ravisseurs chez eux. Ils vivent dans le quartier des travail­leurs du Sirama, à trente kilomètres de la ville d’Ambilobe.

La disparition de cette enfant atteinte d’albinisme a été signalée, moins de 24 heures après l’enlèvement d’une autre enfant vivant avec la même maladie, dans un petit village de Betroka, à l’extrême Sud. Cette dernière, âgée de 12 ans, a été enlevée par quatre hommes armés, chez elle, à 5 heures du matin, dimanche. Elle est portée disparue, depuis. « Les forces de l’ordre et les villageois sont à leurs trousses. Ils suivent leurs traces près d’Ilakaka, en ce moment », rapporte la Gendarmerie.

Au moins quinze cas d’enlèvement de personnes atteintes d’albinisme sont signalés en moins de deux ans. Si certaines ont pu échapper des mains de leurs ravisseurs, d’autres restent introuvables ou tués.Le Sud est principalement touché par ces cas d’enlè­vement. La grande majorité des cas officiellement déclarés ont eu lieu dans l’Anosy, l’Androy et Atsimo Andrefana. Le phénomène s’étend au Nord de l’île.

Le Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’État de droit, en collaboration avec le Haut Com­mis­sariat aux droits de l’homme organisent dans le cadre du projet « Consolidation pour la paix », un atelier d’échanges et de sensibilisation sur la promotion et la protection des droits des personnes atteintes de l’albinisme, à l’hôtel Colbert, depuis lundi, jusqu’à demain. Cet atelier a pour objectif de contribuer aux initiatives des Nations unies de lutter contre la discrimination sous toutes ses formes, et de promouvoir les droits des personnes atteintes d’albinisme. On attend les résultats.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter