Accueil » A la une » Jean Michel Ramaroson – « La réception de l’Afrobasket sur la bonne voie »
A la une Sport

Jean Michel Ramaroson – « La réception de l’Afrobasket sur la bonne voie »

Le  président  de  la  Fmbb  Jean  Michel  Ramaroson  a  dit  que  la  réception  de  l’Afrobasket U18  est  en  bonne  voie.

Le championnat de Madagascar U18 filles et garçons s’est terminé dimanche à Maevatanàna. Jean Michel Ramaroson, président de la Fédération malgache de basketball, nous a accordé une interview à l’occasion.

Monsieur le président, pouvez-vous nous résumer le déroulement du championnat national U18 de Maevatanàna?

Côté organisation, c’est une totale réussite. Le choix de Maevatanàna a été motivé par la politique de décentralisation du championnat national véhiculé par la Fmbb, depuis plusieurs années. C’est le premier championnat national organisé par la ligue de Betsiboka et c’est le plus réussi de tous ceux qui ont eu lieu par rapport aux autres championnats nationaux. Cette réussite s’explique par la collaboration de tous les responsables locaux (gouverneur, députés, les élus locaux…). Toutes les délégations sont satisfaites malgré le retrait de quelques clubs. Côté sportif, nous avons constaté un niveau de compétitivité très relevé. Cela se traduit par l’existence des concurrences entre clubs. Certains clubs émergent du lot. Ce championnat national permet la préparation de l’Afro- basket. 80% de nos joueuses et joueurs ont pris part à ce championnat national.

À propos de l’Afrobas­ket, où en sommes-nous en ce qui concerne la préparation de nos porte-fanions?

L’Afrobasket aura lieu à Madagascar, du 30 juillet au 30 aout à Antananarivo. Actuellement, nous avons vingt joueurs et dix-huit joueuses qui entreront en regroupement à partir du 1er juillet. Pendant ce regroupement, des experts de la FIBA viendront à Madagascar, dont le Sénégalais Cheikh Sarr. Du 5 au 19 juillet, il donnera des stages de coach de niveau 1. Il prendra aussi en main nos jeunes joueuses et joueurs. Il dirigera des entrainements.

Et l’Afrobasket en général?

Pour préparer l’Afrobasket, tout est sur la bonne voie. Des pré-évènements auront lieu, en l’occurrence des stages d’arbitres sous l’égide des experts de la FIBA, à partir du 14 juillet, il y aura des camps de basket NBA. Nous allons relancer aussi le « junior NBA ». Plusieurs experts viendront avec l’Academy NBA et il y aura un camp NBA les 13, 14 et 15 ans, qui réunira pas moins de trois cents jeunes. Un camp FIBA régional pour les moins de 17 ans est aussi prévu au mois de septembre.

Quelle est la place de la Fmbb dans la venue de tous ces experts?

La Fmbb n’est pas en reste. Des représentants de la FIBA viendront à Madagascar pour établir un plan stratégique de la fédération pour les quatre années à venir. Un programme appelé « FIBA PLUS » qui débutera à partir du mois de septembre. Ce programme comporte plusieurs volets, mais l’un d’eux consiste à apporter l’expertise de la FIBA pour le développement du basketball malgache.

Le Cospn est le représentant de Madagascar dans le « Road to Bal (basketball Africa League) », pouvez-vous apporter plus d’éclairage?

La Fmbb travaille actuellement avec le Cospn pour préparer ce « road to bal ». Il s’agit du tournoi de qualification pour la deuxième édition du Bal (Basketball Africa League), et il est géré et organisé par le bureau régional africain de la Fédération internationale de basketball (FIBA Afrique). Cette année, Road to Bal se composera de vingt-six (26) équipes dans la phase de groupe, qui se déroulera du 19 au 31 octobre, dans quatre villes africaines: Conakry, Dar- esSalaam, Johannesburg et Yaoundé. Pour aider le Cospn dans la qualification, nous allons essayer de demander l’hébergement de l’un des huit fenêtres de ce Road to Bal.

Pour en revenir à l’Afro­- basket, parlez-nous des sites de jeu.

Pour le moment, nous sommes encore en discussion avec la FIBA à ce sujet. Rien n’est encore officiel entre Vontovorona ou d’Antsirabe. Vu l’importance du basketball à Antsirabe, au niveau du Cocan, Antsirabe présente plus d’intérêt sur tous les plans par rapport à Vontovorona. Avec quatre ou cinq équipes, Vontovorona peut passer, mais avec plus de huit équipes, la donne change. Le site d’Antsirabe est sur la bonne voie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter