A la une Culture

Evènement – Fête de la musique rime avec Fête des pères

La Fête de la musique s’est affirmée comme étant des plus riches cette année et ce, malgré le confinement.

La célébration de la Fête de la musique s’est déroulée tambour battant à travers les réseaux sociaux hier. La musique a brillé par le talent de ses artistes.

Si les nombreuses scènes culturelles de la Grande île se sont senties comme étant orphelines de ses artistes le temps de cette célébration unique en ode à la musique, ce n’est définitivement pas le cas pour ces derniers. De véritables moments de joies et d’allégresse, le tout doublé d’une bonne dose de solidarité et de créativité également, ce sont même de véritables liesses virtuelles que ces quelques événements inédits ont suscité sur les réseaux sociaux tout au long de la journée d’hier. Fraternel et mélodieux, ce sont divers rendez-vous musicaux qui ont égayé facebook de la part de toute une communauté artistique des plus actives. Confinement oblige, musiciens et chanteurs, association, collectif ou institution culturelle en soi, ont tous redoublé d’efforts pour émerveiller le public depuis chez eux.

Le concours Miss Mister Malagasy et Malagasy en France, organisé à l’initiative de la diaspora dans l’Hexagone, a fédéré près d’une trentaine d’artistes grâce à son affiche imposante. De même, du côté de l’Institut français de Madagascar (IFM), l’heure était à une belle expérimentation musicale en fusionnant le rock et le hira gasy. Le collectif Voots Kongregation s’est aussi démarqué, en satisfaisant continuellement les mélomanes par son éclectisme musical.

Difficile de faire l’impasse sur cet événement exceptionnel initié par le comité du concours Miss Mister Malagasy et Malagasy en France hier. Pour célébrer la Fête de la musique, ces derniers n’ont pas lésiné sur les moyens en proposant toute une programmation de grande envergure depuis l’Hexagone. Fédératrice, la journée fut riche en continue et en échange entre les artistes et le public hier et ce, à travers une série de concerts, ainsi que des prestations exclusives. Tence Mena, RakRoots, Niu Raza, Mr Sayda, D-Lain, le retour de Joy K, Henintsoa, Aina Quach, les Js Twins, Nirintsoa, les jeunes Ludysoa et Nathan, Toosko, Miandry, Johasina, Sul K, Pitt Leo, Ton ton Jess, Mon tea ou encore Hanna Lylliah, ont tous ainsi été invités à donner de leurs temps pour enchanter le public pour l’occasion. De même que la prestation de plusieurs DJs et des personnalités, au sein de la diaspora, qui ont animé les pages officielles des organisateurs jusqu’en soirée. Le tout sublimé d’un acte de générosité de leur part également, puisque le comité du concours Miss Mister Malagasy a en parallèle organisé la distribution d’un repas solidaire pour un millier de personnes dans la commune de Tsaramasay.

Entre folklore et rock’n’roll

Du côté de l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, l’heure était aux réjouissances également. Devenue une véritable tradition au sein de cette illustre institution, la célébration de la Fête de la musique est souvent synonyme de rencontre ou plus précisément, de fusion entre deux univers musicaux. A l’annonce d’une affiche exceptionnelle, les inconditionnels de l’IFM se sont ainsi rués sur sa page facebook hier matin pour jouir de ce moment inédit.

Depuis sa scène, c’est effectivement deux visions qui se forgent l’une à l’autre pour donner vie à une musique transcendante entre le rock et le hira gasy. Sublimé par les rythmiques de Tambour Gasy, les riffs endiablés des groupes de rock Dizzy Brains et ATM Project se sont ornés d’une nouvelle personnalité. Majestueux par la ferveur de ses mélodies, réjouissant par la convivialité harmonieuse des compositions qui s’y mettent en scène et la personnalité même des musiciens en scène, ce concert interactif de l’IFM compte parmi les meilleurs.

Voots Kongregation, collectif d’artistes et de musiciens d’exception ne s’est pas privé d’enchanter le public mélomane également hier. Avec son événement « Fety dia la mozika apero », il a réuni en son sein plusieurs talents issus d’horizons divers pour émerveiller les mélomanes de toutes les générations. Plus conviviale, plus fraternelle et illustrant par-dessus tout cet esprit de solidarité que l’illustre bassiste Rolf scande fièrement sur les réseaux sociaux, cette célébration de leur part fut des plus envoûtantes. Plusieurs artistes y ont répondu présents, d’Imiangaly à Joey Arisoa, en passant par les fameux Doubl’Enn et tant d’autres. Ils se sont tous donnés à cœur joie pour enchanter les mélomanes hier.