Faits divers

RN7 – Un poids-lourd broie un minibus

La collision est survenue à la hauteur d’Ambohimandroso dans un virage hors agglomération.

Lancé à vive allure, un minibus de marque Mazda en train de faire un dépassement s’est retrouvé nez-à-nez contre un camion. L’accident s’est produit dans un tournant.

Grave accident de la circulation sur la RN 7. Quatre personnes se trouvent dans un état préoccupant lorsqu’un minibus de marque Mazda a été broyé par un poids-lourd. Le drame s’est produit lundi tôt le matin à la hauteur de Begoaika Antanifotsy. Vers 6h 30, le véhicule de transport en commun ainsi qu’un camion se sont télescopés à vive allure.
Dans cette collision frontale d’une violence inouïe, le chauffeur de la Mazda se trouve dans un état critique après avoir été comprimé sur le siège conducteur. Alors que ce chauffeur de trente-sept ans est miraculé bien que la face avant de son véhicule soit réduite en amas de ferrailles inextricables, trois femmes, toutes âgées d’une cinquantaine d’années qui se trouvaient à bord de son minibus, ont partagé son tragique sort. Les blessés ont été, d’emblée, évacués au centre hospitalier d’Antani­fotsy où ils sont placés en observation médicale.
Les deux occupants du camion, dont le conducteur ont été, pour leur part, indemnes. Le drame est survenu à la sortie de la ville d’Antani­fotsy au point kilométrique 103+900.

Imprudence
En effectuant un dépassement aveugle dans un virage hors agglomération, le minibus roulant en direction d’Antsirabe et venant de Tana s’est retrouvé nez-à-nez avec le camion venant d’Antsirabe. En l’espace de quelques secondes, le pire s’est produit.
La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Antanifotsy est saisie de l’affaire. Une conduite imprudente de la part du chauffeur du minibus est évoquée, bien que le conducteur du poids lourd ne peut se dédouaner de sa part de responsabilité dans le grave accident de la circulation qui s’est produit.

Les dégâts matériels sont très importants sur la Mazda. Le camion de marque Mercedes Benz était encore, pour sa part, en état de reprendre la route après l’accrochage frontal. Aux dernières nouvelles, certains des blessés placés sous soins intensifs ont été transférés dans d’autres centres hospitaliers. Les blessés habitent à Antana­narivo, Antsirabe et Fianaran­tsoa. Le passage au parquet de l’affaire est attendu.