Politique

Lutte contre la corruption – Le Japon salue les efforts du Bianco

Le nouveau bâtiment du Bianco à Ambohibao a été inauguré, hier.

L’ambassadeur du Japon a reconnu les efforts engagés par le Bianco et a réitéré le soutien de son pays dans la lutte contre la corruption.

Les pays partenaires restent aux côtés de Mada­gascar dans le cadre du renforcement de la lutte contre la corruption. La nouvelle infrastructure qui abritera l’institution en charge de la lutte contre la corruption a été financée par le gouvernement japonais. Elle accueillera également le nouveau directeur général qui devra prendre son poste d’ici peu.
La construction du nouveau bâtiment dédié au Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) témoigne l’initiative du Japon de soutenir Madagascar dans la mise en œuvre des efforts entrepris dans l’éradication du fléau. « Le rôle joué par le Bianco est fondamental, non seulement pour son mandat d’enquêter les cas de corruption, mais aussi pour sa capacité d’améliorer davantage le climat de confiance pour le travail mené par le gouvernement et les autorités malgaches dans son ensemble. Sans l’éradication de la corruption, la légitimité de l’État demeurera fragile aux yeux des citoyens », s’exprime l’ambassadeur japonais, Ichiro Ogasawara dans son allocution.

Appréciation
La cérémonie d’inauguration à Ambohibao tenue hier a été également une occasion pour Jean Louis Andriamifidy de faire ses adieux à tout le personnel du Bianco. Le mandat de ce haut responsable touche à son terme après avoir prêté son expérience dans l’éradication de la corruption à Madagascar. La balle est actuellement dans le camp du président de la Répu­blique quant à la nomination de nouveau locataire à Ambohibao. Pas plus de détails sur sa personnalité n’ont filtré pour l’heure. Sa nomination est attendue après le choix du président de la République sur les trois noms proposés par le comité ad hoc au sein du Comité pour le Sauvegarde de l’Intégrité. D’ailleurs, l’ambassadeur Ichiro Ogasawara a évoqué sa satisfaction sur les expériences apportées par le directeur général du Bianco au cours de son mandat. En outre, l’initiative du gouvernement d’aller de l’avant dans la démarche de l’adoption de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites a été appréciée par les partenaires.

Financement japonais

Le nouveau bâtiment du Bianco à Ambohibao est le financement du Fonds de Contre Valeur, une autre forme de don du gouvernement du Japon, d’une part, et de l’État malgache d’autre part. Le coût total du projet s’élève à hauteur de 2 392 019 768 ariary dont 1 303 994 077 ariary de l’Etat malgache par le biais du Programme d’Investissement Public (PIP) et 1 088 025 691 ariary de la part de l’ambassade de Japon.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Avant tout, Madagascar doit combattre la corruption avant de penser à quelconque développement! pour rendre le pays émerveillé et qui attirera les yeux du monde, il faut avoir cette vision.