Accueil » Social » Grève des enseignants – Une feuille de route de sortie de crise ce jour
Social

Grève des enseignants – Une feuille de route de sortie de crise ce jour

Peut-être un aboutissement aux revendications des enseignants ? Une feuille de route devrait être sortie, ce midi, à destination des enseignants pour mettre fin à la grève. « La fiche technique des différentes requêtes, élaborées par les membres de la cellule technique de crise, a été remise à la ministre des Finances et du budget, hier (ndlr :
mercredi). Nous attendons sa réponse pour pouvoir avancer », lance le ministre de l’Education nationale, Gatien Horace.

C’était à l’Assemblée nationale Tsimbazaza, hier, dans le cadre de l’adoption de l’accord de crédit du Projet d’Appui à l’Éducation de Base, financé par l’association internationale de développement (IDA) à hauteur de 55 millions de dollars.

Doute
Le partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a, par ailleurs, offert un don de 45,7 millions de dollars pour la mise en œuvre de ce PAEB, dans le but d’améliorer l’éducation fondamentale, à savoir la maîtrise de la lecture chez les jeunes élèves ou encore le renforcement de la formation d’environ vingt-sept mille enseignants.

Le ministre de l’Éduca­tion nationale doute que l’État dispose de moyens nécessaires pour satisfaire la totalité des revendications des enseignants, à savoir le versement de 400 000 ariary de plus dans leur bon de caisse, pour différentes indemnités, le recrutement de dix mille enseignants.

Les syndicats des enseignants, probablement nourris par d’autres ambitions, réclament également l’abrogation du staff du ministère. « Cette feuille de route de sortie de crise va déterminer ce que l’État peut faire à court terme, à moyen terme et à long terme », enchaîne-t-il.

Gatien Horace martèle que les dates d’examen annoncées au début de l’année seront maintenues et sollicite les enseignants à mettre fin à leur grève. « Ces enfants sont nos rois. Ils ne doivent pas être laissés à leur sort trop longtemps pour qu’ils puissent participer avec succès aux examens officiels », renchérit le ministre. Le taux de réussite des élèves des établissements publics risquera de baisser considérablement, si ces enseignants maintiennent leur grève.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter