Accueil » Faits divers » Commerce illicite de vanille – Un maire et son complice incarcérés
Faits divers

Commerce illicite de vanille – Un maire et son complice incarcérés

Le maire de Befandriana Nord et son complice ont été placés sous mandat de dépôt à la prison de Mandritsara pour commerce illégal de vanille verte

 

Traduits au parquet de Mandritsara pour infraction du droit commun, le maire de Befandriana Nord et son complice ont été mis sous les verrous. Pris en flagrant délit de commerce illicite de 17,600 kg de vanille verte, répartis dans deux sacs, samedi, par un magistrat, ils n’ont pas échappé à la justice. Ces marchandises sont prohibées avant la date d’ouverture officielle de la campagne qui commencera ce jour pour la région de Sofia. Pour en revenir aux faits, le prévôt avait tout de suite alerté la gendarmerie, laquelle a ensuite embarqué le suspect et le comparse, un chauffeur. L’arrestation a rapidement alerté plusieurs centaines d’individus.

Par peur d’une vindicte populaire, les gendarmes, dirigés par un sous-officier, ont acheminé les captifs vers Mandritsara. Face aux agissements de cet élu, le magistrat a incité la population à procéder à un meeting devant la mairie. La situation est maintenant revenue au calme dans la commune urbaine de Befandriana Nord.
« Ce mandaté et son complice seraient sur le point de conclure la vente avec un étranger lorsqu’ils se sont fait remarquer. Le prix du kilo de vanille verte s’élève à présent
à 150 000 Ar », a précisé un enquêteur.

Le droit au silence
Face aux nombreuses questions auxquelles le duo a été assailli, le maire serait resté quasi muet, comme l’a raconté le même interlocuteur. Il a préféré le droit au silence en garde-à-vue, mais a finalement reconnu avoir commis le délit. Tout comme leur comportement, durant les auditions à la gendarmerie, ces deux prévenus n’ont pas non plus contribué à leur propre incrimination devant le juge. De source judiciaire, ils n’ont pas tenté de se disculper.
Aucun chiffre exact lié aux arrestations de personnes impliquées dans des commerces illégaux de vanille n’est disponible au niveau de la Gendarmerie de Sofia, hier. Cela s’est, toutefois, accru par rapport à la statisti­que de l’année dernière, selon les explications du commandant de groupement.
Les 17,600 kg pris sur les deux inculpés ont été détruits selon la loi déterminant la destination des produits saisis.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter