Accueil » Actualités » Événement – La fête de la musique envahit la ville
Actualités Culture

Événement – La fête de la musique envahit la ville

Cette célébration d’envergure internationale réunit chaque année tous les mélomanes de toutes les générations. La fête de la musique a investi l’avenue de l’Indépendance, hier.

Entraînante, exotique et chaleureuse, tout en étant sobre et modeste. C’est ainsi que l’on peut qualifier la célébration de la fête de la musique dans la capitale tout au long de la journée d’hier. Si outre-mer, le 21 juin est célébré avec panache, la fête de la musique a été assez timide, en dehors des festivités et des scènes musicales que l’Alliance française d’Antananarivo (AFT) a proposées à Analakely. C’est alors un centre ville en effervescence, faisant suite aux animations culturelles du Carnaval de Madagascar proposé par la commune urbaine d’Antananarivo, de l’Office régional du tourisme d’Analamanga et d’Orange, qui s’est vu orner des prestations musicales de la vingtaine de groupes invités par l’AFT.
Après sa célébration de la fête de la musique dans ses locaux le 18 juin, l’AFT a tenu à émerveiller, une fois de plus, les citadins sur l’avenue de l’Indépendance, en fédérant jeunes talents et artistes confirmés à sublimer, chacun, les deux scènes de leur musicalité propre. « Pour cette journée, on a tenu à mettre à l’honneur ces musiques représentatives de la culture malgache. De ce fait, on a invité des musiciens originaires des Hauts-Plateaux, mais aussi venant du Sud et du Nord », confie Heritiana Rabetsimba, responsable au sein de l’AFT.

Couleurs nationales
Entre un public amateur de musique, des professionnels et de simples passants, nombreux se sont laissé attirer par ces mélodies égayant Analakely depuis les deux scènes de l’AFT. Avec une dizaine de groupes à l’affiche de chacune d’entre elles, la musique du terroir malgache s’est surtout fait entendre sur les lieux. Ceci dit, avec la cacophonie ambiante qui y règne et les quelques soucis par rapport à la sonorisation sur place, le public a bien jonglé entre les prestations des artistes et les autres divertissements proposés à proximité. Li Andria­nasolo, responsable de l’AFT, affirme « On fait en sorte que chacun prenne du plaisir, c’est l’essentiel pour aujourd’hui. Que les artistes se plaisent à jouer pour le public, et que par la même occasion ce dernier prenne goût à ces mélodies bien de chez nous».
Les deux scènes ont ainsi essentiellement tenu à convier les mélomanes qui y ont assisté à un voyage musical particulier dans toute la Grande île. L’évènement d’aujourd’hui clôt essentiellement la programmation de la célébration de la fête de la musique pour l’AFT, de même que pour la commune urbaine d’Antanana­rivo et l’Ortana. Malgré tout, à partir de ce jour, des scènes consacrées exclusivement aux jeunes talents et au Hira gasy orneront les lieux chaque après-midi.

Andry Patrick Rakotondrazaka