BEKILY - Une civile et un gendarme abattus


C’est le Far West. Une fusillade a éclaté en pleine cérémonie funéraire ou « Havoria », samedi soir, à Ambalavato-Ivohimanga, dans le district de Bekily. Le gendarme hors classe Jeannot Soirontsoa, touché au ventre, et une civile frappée à la tête n’ont pas survécu. Le chef et son collègue de première classe s’occupaient de la sécurisation de l’important rassemblement. Ils ont capturé un homme qui a fait parler la poudre malgré l’interdiction annoncée dès le début de la cérémonie. Le chef Jeannot a pris un micro pour rappeler le règlement. C’est à ce moment-là que deux autres individus parmi la foule ont chacun ouvert le feu sur lui. Il est décédé en cours d’évacuation vers le centre hospitalier de référence régionale d’Ambovombe. Le quidam qu’ils ont arrêté a été blessé à la jambe. La femme a rendu son dernier souffle sur place. L’autre gendarme a riposté instinctivement pour se défendre et récupérer l’arme de son camarade à terre. Une dizaine d’éléments de renfort ont rejoint les lieux du crime pour retrouver les meurtriers. L’enquête a été confiée au groupe d’appui à la police judiciaire.
Plus récente Plus ancienne