Economie

Transport – Difficile désinfection des bus de la capitale

Pour  se  fournir  en  désinfectant  les  taxis-be  ont  une alternative. 

Le transport urbain est l’un des lieux où le coronavirus pourrait très vite se propager. Le ministère de la Santé publique conseille la prudence. Cependant, la plupart des transports en commun en circulation peinent à appliquer les gestes barrières. Raison pour laquelle des initiatives provenant de certains opérateurs ont été entreprises.

À l’instar de Galana qui continue gratuitement la désinfection express pour les taxis-be qui s’approvisionnent en carburant dans ses stations-services. Compte tenu du contexte sanitaire actuel, un gel hydroalcoolique leur est également proposé gratuitement pour qu’ils puissent les utiliser pour leurs usagers. Une initiative qui a pour but de mettre en place un environnement sécuritaire pour les clients de l’opérateur pétrolier. Les actions de ce type sont essentielles pour combattre le Covid-19.

« Au-delà du profit. C’est en ce sens que l’on opère dans l’optique de contribuer à la lutte contre la pandémie qui sévit. Pendant la crise, de plus en plus de partenariats communautaires ont vu le jour au niveau des opérateurs du privé En employant une stratégie fondée sur le local. Cela, malgré le fait que ces derniers soient encore laissés pour compte par les autorités publiques » explique un responsable de la société.