A la une Culture

Musique – « Tsy hitambarako » de Boy Black se découvre

Boy Black sort « Tsy hitambarako », un premier album tout à son image qui se veut être stylé et accessible à la fois.

De quoi largement satisfaire cette envie de bonne musique chez les mélomanes, le premier album du jeune Boy Black intitulé « Tsy hitambarako » pointe enfin le bout de son nez.

Tout un album à la fois rythmé et envoûtant, le tout en étant des plus chaleureux pour mieux vous ravir en ce temps glacial. Ainsi se découvre le premier album de ce jeune prodige du r’n’b originaire de la ville de Toamasina qu’est Boy Black. Au-delà de la pandémie qui sévit actuellement, on peut dire que ce dernier s’illustre comme une bonne nouvelle qui promet de séduire un public de tous horizons. Intitulé « Tsy hitambarako » à l’instar du tube qui l’a vraiment fait percer au-devant de la scène culturelle et artistique nationale, l’album de Boy Black se présente à son image. Fort de l’identité propre au label Makua Entertainment et ses artistes, il resplendit d’exotisme et d’enchantement pour tous les férus de musique urbaine et contemporaine actuels. Mettant principalement l’accent sur l’amour et la romance comme thématique principale de ses compositions, Boy Black accorde aussi une place particulière pour les rythmiques plus « gasigasy » dans son album.

Un album éclectique

A l’heure où rares sont les opus à être aussi garnis, « Tsy hitambarako » se compose de quinze titres à apprécier sans modération de la part du chanteur.

C’est vers le milieu du mois d’avril que Shyn, porte étendard et pilier du label Makua Entertainment a partagé des extraits de l’album de son protégé Boy Black sur les réseaux sociaux. Depuis, l’attente des fans n’a cessé de croître, voyant le potentiel du jeune homme et notamment de l’engouement qu’il suscite auprès de la jeune génération. Porté généralement par les sonorités afro-beat, les chansons respirent ce vent de fraîcheur originaire de la côte Est de la Grande île. « J’espère cependant pouvoir fédérer le grand public à apprécier mes chansons, de pouvoir toucher aussi bien les jeunes que les adultes » confie le chanteur. L’album de Boy Black sera disponible sur les sites de streaming légaux à partir du mois prochain. En attendant, vous pourrez déjà vous délecter de quelques morceaux en ligne, notamment « Tady vola », « Azafady » et « Misia jery ». Shyn rajoute « On s’active pour faire en sorte que les albums que l’on produise soient accessibles à tous sur les plateformes que l’on a choisies. D’autres surprises s’ensuivront bientôt ».