Magazine Santé

Diagnostic du covid-19 – Les laboratoires d’analyse débordés

De nombreux prélèvements ont été réalisés dans les laboratoires.

Maurice, surnommé Zoto, et sa famille ont repris la route pour continuer leur aventure, hier matin. Ces aventuriers qui projettent d’atteindre Antsiranana, d’ici quelques mois, ont quitté la capitale, sans connaître les résultats du test de diagnostic du Covid-19 effectués sur eux, le 15 mai. « On nous a appris qu’il faudra encore attendre quatorze jours, avant la sortie des résultats », a indiqué leur hôte, mercredi. Il y aurait, encore, de nombreux prélèvements à analyser avant les leurs.

Plusieurs personnes attendent les résultats de leur test depuis plusieurs jours. Narindra R. un père de famille, serait allé dans un hôpital pour se faire dépister, car il présentait des symptômes de la grippe, semblables à ceux du Covid-19. On lui aurait dit qu’on l’appellerait si le résultat est positif. Il n’aurait pas eu de nouvelles, depuis son prélèvement. « Ils m’ont dit de rester confiné chez moi, mais je ne peux pas attendre trop longtemps. Je dois nourrir ma famille », indique cet homme.

Apparemment, les laboratoires d’analyse sont débordés. Plusieurs prélèvements ont été réalisés, ces derniers temps, selon une source auprès du ministère de la Santé publique. Au moins mille tests effectués à Toamasina. A Antananarivo, les hôpitaux de référence réaliseraient plusieurs dizaines de prélèvements par jour. La capacité d’accueil de nos laboratoires est, pourtant, limitée. L’Institut Pasteur de Madagascar traiterait entre cent à deux cent prélèvements par jour, tandis que le Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) à Ankatso, effectue soixante douze, en moyenne. Dans ce CICM, par exemple, le traitement de tous les tests qui sont arrivés jusqu’à mercredi devrait être achevé ce jour. Les prélèvements reçus depuis, hier, ne seraient traités que la semaine prochaine, car le centre est fermé le weekend.

A cela s’ajouteraient des problèmes techniques, en particulier, pour le laboratoire malgache. Panne technique, coupure de courant, vétusté et insuffisance du matériel. « Cela démotive les biologistes dont la compétence est indiscutable », soutient un responsable.

Le résultat d’analyse est un élément majeur qui aide nos professionnels de santé à prendre des décisions sur un patient. C’est important aussi, pour la maîtrise de l’épidémie. Les techniciens exhortent l’investissement de l’Etat dans la construction de laboratoires bien équipés et respectant les normes de sécurité, notamment pour la protection des manipulateurs du virus. En attendant la réalisation d’un tel projet, ils sollicitent l’équipement des laboratoires malgaches.