Régions

Alaotra-Mangoro – Fin du calvaire pour les usagers de la RN44

Outre la réhabilitation de la RN44, Ambatondrazaka bénéficie d'un nouveau groupe électrogène.

La visite du Président de la République à Ambatondrazaka a été l’occasion d’annoncer plusieurs projets de construction. Parmi eux figure la réhabilitation de la RN44.

Les épreuves interminables et très douloureuses supportées par tous les usagers de la Route nationale 44 vont disparaître à tout jamais. Les travaux commenceront l’année prochaine, selon le Président de la République lors de son discours dans le stade Rasolonjatovo, hier.
« Nous allons effectuer la (re)construction en goudron de la RN44 (…) C’est déjà inscrit dans la Loi de finances rectificative », a mis en exergue le Président Andry Rajoelina, devant une foule venue en masse et qui n’a pas hésité à l’applaudir avec fracas et à le remercier haut et fort.
Le Président de la République a également annoncé la réhabilitation de l’axe reliant l’aérodrome – en passant par la ville d’Ambaton­drazaka – à un radier dénommé « Manaingazipo », se trouvant à l’ouest d’un silo construit par Marc Ravalomanana à son époque.

Facilitation
« L’appel d’offres va être lancé la semaine prochaine et le début des travaux vont avoir lieu », a-t-il précisé. À noter que « Manaingazipo» est l’une des bêtes noires de tous les usagers de la route nationale 3A avant d’atteindre Vohidiala pour emprunter la RN 44.
Dans son discours, Andry Rajoelina n’a pas oublié de dire quelque chose sur l’électricité. Il a annoncé que cinq autres groupes électrogènes vont arriver pour renforcer celui qui est déjà arrivé à Ambatondrazaka pour faciliter l’obtention des 2,5 mégawatts, ce dans la résolution des problèmes liés au délestage qui n’a pas cessé de faire souffrir la ville d’Ambaton­drazaka et sa large périphérie reliées à quatre communes rurales ces derniers temps.
À cela s’est ajoutée l’annonce de la réhabilitation des deux barrages hydrauliques (Sahamaloto et Bevava) qui va commencer cette année même, l’aménagement du périmètre rizicole dénommé PC23 et du grand projet de facilitation du financement des projets établis par les jeunes, les paysans et les associations féminines.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter