Accueil » A la une » Variant Sud-Africain – Le vaccin pour plus tard
A la une Actualités

Variant Sud-Africain – Le vaccin pour plus tard

Aucun  vaccin  n’est  pour  le  moment  efficace  contre  le  variant  sud-africain.

Madagascar ne se mettra pas tout de suite à vacciner sa population. Mais la situation peut évoluer très vite.

«Nous nous sommes jamais opposés au vaccin. Au contraire, nous souhaitons vivement que les chercheurs des grands pays découvrent très vite un vaccin pour combattre la Covid-19. Nous sommes simplement en phase d’observation ». C’est la déclaration faite par le président de la République samedi dans son intervention télévisée. Une position déjà annoncée il y a quelques jours par le ministre de la Santé, le Pr Hanitrala Rakoto­vao.

Le président de la Répub­lique préfère ainsi la prudence à la précipitation. Les faits lui donnent raison étant donné que beaucoup de pays européens ont suspendu leur campagne de vaccination en raison d’effets indésirables constatés chez plusieurs personnes dont particulièrement la thrombose.

Le président a ainsi demandé l’avis de l’Academie de médecine qui a souligné que le recours au vaccin nécessite plusieurs préalables ainsi que du matériel adéquat pour la conservation du vaccin. Il faut disposer d’infrastructures aux normes pour la conservation des vaccins et une étude approfondie de l’état de santé de la population.

Ceci dit, Andry Rajoelina a précisé que les chancelleries peuvent très bien importer du vaccin et immuniser leur personnel à condition que cela ne soit pas obligatoire pour les nationaux.

Le chef de l’État a avancé d’autre argument pour justifier la position de Madagas­car comme l’inexistence d’un vaccin à même de combattre le variant sud-africain parmi ceux qui existent sur le marché.

À titre gratuit

Pas de vaccin donc dans l’immédiat malgré les pressions par ci, des appels par là. Néanmoins, le président de la République, qui a annoncé au passage que lui et sa famille ne se feront pas vacciner et resteront fidèles au CVO +, a annoncé qu’il va consulter de nouveau l’Academie de médecine dès cette semaine pour voir quel est le vaccin approprié à la situation actuelle et répondant au besoin de la population. « Je ne déciderai pas tout seul » a tenu à souligner le président. Ce qui laisse supposer que la position pourrait changer dans les prochains jours. C’est d’autant plus probable que l’OMS recommande la vaccination à tous les pays et que Mada­gascar fait partie des pays bénéficiaires de l’Alliance Covax, une vaccination à titre gratuit.

« La deuxième raison de l’inévitable recours au vaccin est que l’accès à certains pays notamment européens, pourrait être conditionné par le fait d’avoir été vacciné contre la Covid-19. Pour remplacer la mise en quarantaine, une carte de vaccination suffira. Outre le passeport, une carte de vaccination serait également un document de voyage indispensable » affirme un enseignant de relations internationales dans un institut politique.

« Mieux, pour globaliser la lutte contre la Covid-19 et obliger les petits pays à s’y mettre, la vaccination pourrait être une condition imposée pour l’accès à l’aide au développement » selon l’avis d’un spécialiste de la géopolitique internationale.

Le vaccin fait ainsi son petit bonhomme de chemin et le président de la Républi­que a ironise que l’opposition sera le premier servi pour répondre à sa demande.

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Vu les campagnes de vaccination dans presque tous les pays du monde, il y a déjà un certain temps que « les chercheurs des grands pays » (dixit) ont mis au point des vaccins !
    Mais comme toujours du « mora mora » ……Pays en réaction rarement en action.
    En dehors de la voyante Brésilienne (mis en avant au début de la crise) et les Jésus de tout bord personne ne sait prévoir le futur !

  • Mauvaise foi , hypocrisie et incompétence . Ces trois mots résument la gestion de la crise sanitaire :

    1° Ce régime tient absolument à son CVO surtout pour la survie de Pharmalagasy . Les décès importent peu en apparence pour eux .
    2° Ce régime était toujours opposé au vaccin . Les enregistrements audio-visuels l’attestent clairement .
    3° Il y a 7 vaccins en lice actuellement contre le coronavirus et les variants . Le vaccin PFIZER est efficace à 94% , le vaccin MODERNA est efficace à 93% ,le vaccin ASTRAZENCA est efficace à 92 % , le vaccin JOHNSON et JOHNSON est efficace à 91 % et il y a les vaccins vaccins SPOUTNIK V des Russes , le vaccin SINOPHARMA de la Chine dont on n’a pas les données exactes .
    4° Le vaccin ASTRAZENECA est maintenant autorisé partout . Ce n’était qu’un principe de précaution avec une suspension de 48 heures . L’expertise Médicale est rassurante .
    5° Le vaccin PFIZER que l’OMS ai intégré dans le dispositif COVAX est efficace contre les variants Sud Africains et Anglais tout comme le vaccin MODERNA .
    6 ° 140 pays dans le monde ont démarré leur campagne de vaccination .
    7° La décision de mener une campagne de vaccination relève de l’état et non de l’académie de Médecine .
    8° Toutes les sommités mondiales / épidémiologistes , scientifiques et sociétés savantes s’accordent à conclure qu’il n’y a que le vaccin qui mettra fin à l’épidémie .
    9° Il y a bien 11 vaccins obligatoires chez les enfants , le vaccin hépatite B est obligatoire pour les soignants et le vaccin de la fièvre jaune en Afrique et en Amérique du sud .
    10° Il était évident que le variant Sud-Africain est présent à Madagascar sans même recourir à des examens à 10 00 km . L’interprétation fine de la courbe exponentielle de l’épidémie suffit avec le bon sens .Mais la Médecine veut des preuves formelles .
    11° Le variant Sud Africain va être majoritaire face à la souche originelle donc le pic ne sera pas pour bientôt .Autrement l’épidémie va s’aggraver .
    12° Cette idée de conditionnement de l’aide au développement à la vaccination est farfelue et insensée . La vaccination de l’humanité est le seul espoir pour endiguer l’épidémie et c’est dans l’intérêt des pays riches .

    En résumé on est face à un pouvoir irresponsable , sans anticipation , prisonnier de ses petits calculs et inconscient des risques pour la santé de 25 millions de Malgaches . La vaccination c’est une  » immunisation  » de la population .

  • Moi qui adore les émissions de télé réalité on peut dire que samedi soir c’était top !!! J’avais déjà apprécié les épisodes de la série un ou l’on a sauvé le monde mais la série deux a l’air encore plus haletante !!! On ne s’en lasse pas !!! on voyait que tout avait été prévu d’avances et les acteurs connaissaient leurs textes par cœur !! un super show !! ….j’attends avec impatience le deuxième épisode « les membres de l’académie de médecine » trop de suspens !!! On sait pas ? autorisation ou pas ??? !! Depuis que cette tante a été guéri grâce au CVO dans la première série on s’attend toujours à des rebondissements !!! La j’ai peur qu’aucun vaccin ne convienne … donc on aura peut être droit à une troisième série …

  • Le Moderna, le pfeizer et le jonhson sont efficace contre le variant sud africain. Par contre l’astra-zénéca très peu. je ne sais pas pour le Spoutnik V et pour les autres

    le discours du président est de la langue de bois.
    A La Réunion, toutes les personnes vaccinées ( dont moi m^me) , le sont avec le Pfeizer. le variant Afrique du sud représente les 2/3 des cas. ceci explique cela.