Accueil » A la une » Iavoloha – Un garçon perd ses parents dans un accident
A la une Faits divers

Iavoloha – Un garçon perd ses parents dans un accident

Le chef fokontany montre les traces de sang sur l’asphalte.

Un couple meurt dans un accident de circulation, hier à l’aube, à Ambatomanga Iavoloha. Leur fils de 5 ans, survivant, a été pris en main par le chef fokontany.

Un terrible accident est survenu hier, vers 4h30 du matin, sur la RN7, à la hauteur d’Ambatomanga Iavoloha. Un homme de 32 ans et sa femme de 26 ans y ont péri. Leur garçon âgé d’à peine 5 ans s’en est sorti indemne. Il est hors de danger selon le chef fokontany Andriamparany Jeannot Radimy qui s’en est occupé.

Les victimes, originaires du Vakinankaratra, habitent à Andohatapenaka. Le mari était un livreur et sa femme, une commerçante.

À cette heure-là, tous les trois allaient vers Antsapandrano Ambatolampy pour le catéchuménat, à moto. En cours de route, ils ont dépassé un cycliste qui transportait du pain. Or, un poids lourd, avec un problème d’éclairage, est arrivé en sens inverse. Empêtrés dans la bicyclette, ils ont fini par tomber. Par chance, le cycliste a pu rattraper et envoyer le garçon sur le bord de la route. L’enfant s’en est sorti avec une petite égratignure sur sa jambe gauche.

Auditionné

Le père de famille, étant au guidon de la moto, a été broyé par le camion. Il est décédé sur le coup. Sa femme a été entraînée sur une dizaine de mètres où elle a été retrouvée inanimée. Une longue trace de sang laissée sur l’asphalte en témoigne.

« Cet accident s’est produit tout près de chez moi. Ce sont des riverains qui m’ont alerté. J’ai récupéré l’enfant et l’ai soigné. Il dort maintenant chez moi. » raconte le chef fokontany.

Le camion et le cycliste ont été amenés dans les locaux de la brigade de la gendarmerie d’Andoharanofotsy. Le cycliste, témoin oculaire de cette scène terrifiante, a également été auditionné. Le camionneur a été placé en garde-à-vue.

L’accident a gêné la circulation. Les dépouilles ont donc été déplacées à côté de la route pour libérer le passage.

« Le couple avait deux enfants. Il a confié l’un à la famille en ville. » explique Randrianantenaina, le neveu du défunt dont la mère a été la première à être informée de la mauvaise nouvelle. « Les victimes ont acheté cette moto il y a quatre mois. », poursuit-il.

Les badauds et riverains ont cotisé pour aider la famille à transporter les défunts à Ambatolampy.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi