Accueil » A la une » Grandes Mines – Reprise des activités à Ambatovy
A la une Economie

Grandes Mines – Reprise des activités à Ambatovy

Le nickel  est le prémier produit d’exportation.

Presque une certitude. Annoncé pour être imminent, le retour des exploitations de nickel et de cobalt à Ambatovy sera effectif dans les prochains jours. Si ce n’est déjà le cas. Car, depuis l’arrêt des activités de production en avril de l’année passée, dicté par les mesures restrictives de l’état d’urgence sanitaire, l’entretien des machines et équipements a continué. Aujourd’hui, les « expatriés », pour la plupart, sont de retour et le personnel malgache déjà sur le pont. Dans l’état actuel de sa situation, la japonaise Sumitomo Corporation détient 54,17% du capital. Le reste pour Korea Resources Corporation. La part de celle-ci attise des convoitises dans une bagarre entre dragons asiatiques.

Sans être exceptionnels, les cours du nickel sur le marché international se sont améliorés de façon appréciable sur l’échelle des valeurs. Autour des 18 000 dollars la tonne. Par une augmentation de la demande, et une baisse des offres. Des concours de circonstances ont tout arrangé . Une importante mine en Nouvelle Calédonie, parmi les cinq grandes productrices au monde, a connu des difficultés d’exploitation. Et d’autres petits gisements ont fermé, dans la foulée.

Relance favorable

En outre, cette poussée positive a aussi été favorisée par la faiblesse du dollar vis-à-vis des autres devises fortes. Ce qui a incité à plus d’achat. Un niveau jamais atteint depuis deux ans. Il fut un moment où ce cours est descendu à moins de 10 000 dollars. Alors que dans les années fastes, il était à 52 000. La production de plus en plus consistante des voitures électriques ou hybrides, fonctionnant avec des batteries à base de nickel, a aussi contribué à cette revalorisation des cours. Ce qui rend les conditions de relance plus favorables. Ambatovy entend produire 3 000 tonnes dans un premier temps.

Connue pour être une entreprise citoyenne par conviction, Ambatovy a injecté 1 milliard d’ariary comme participation à la lutte contre le coronavirus à Antananarivo, Moramanga, Ambatondrazaka et Toamasina. À part la distribution des accessoires de protection, dont 9 315 combinaisons à cagoule et capuche, compatibles avec un masque respiratoire, Ambatovy a offert 56 363 repas chauds aux points de contrôles sanitaires le long de la route nationale 2.

L’économie nationale ne peut qu’être soulagée de cette réouverture. Plusieurs fournisseurs, toutes professions confondues, alimentent Ambatovy, d’une manière ou d’une autre. Ce projet a englouti 8 milliards de dollars d’investissement. Et le nickel est devenu le premier produit d’exportation de Madagascar.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi