Monde

Coronavirus – L’inquiétude remonte en Asie

Transfert d’un patient de l’hôpital de Daenam vers un centre de mise en quarantaine, dans le sud de Daegu, en Corée du Sud, hier.

De nouveaux foyers répertoriés. Iran, Corée du Sud, et Chine où cent dix-huit décès s’ajoutent au dernier bilan, sont tous concernés…

Deux décès supplémentaires du coronavirus en Iran, un doublement des cas en Corée du Sud, quelque cinq cents prisonniers contaminés en Chine: regain d’inquiétude hier face à de nouveaux foyers de propagation d’une épidémie qui a déjà fait plus de deux mille deux cents morts.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle la communauté internationale à « frapper fort » contre ce virus, qui a déjà contaminé plus de soixante quinze mille personnes en Chine et mille cent ailleurs dans le monde.

Si le nombre de nouveaux cas quotidiens en Chine a baissé durant quatre jours consécutifs, il est reparti à la hausse (avec au moins huit cent quatre vingt neuf nouveaux cas contre six cent soixante treize la veille), a annoncé hier le ministère de la Santé.

Autres motifs d’inquiétude: des dizaines d’infections dans deux hôpitaux de Pékin, et plus de cinq cents dans des prisons du pays. (…)

Par ailleurs, plusieurs Etats ont interdit l’entrée des voyageurs venant de Chine, et de nombreuses compagnies ont suspendu leurs vols vers le pays.

Mais ces restrictions n’ont pas empêché l’émergence de nouveaux cas ailleurs dans le monde, avec onze décès hors de Chine continentale (hors Hong Kong et Macao).

L’Iran a annoncé hier que treize nouvelles personnes avaient été contaminées par le coronavirus, dont deux mortellement. Soit un bilan officiel de dix-huit contaminations et quatre décès. La plupart des nouveaux cas ont été recensés à Qom, à 150km au sud-ouest de Téhéran.

En Corée du Sud, le nombre de cas a lui presque doublé hier, portant le total à plus de deux cents. Parmi eux, quelque cent vingt sont membres de « l’Eglise Shincheonji de Jésus », une secte chrétienne située dans la ville de Daegu (sud-est).

Une femme de 61 ans, qui ignorait avoir contracté la pneumonie virale, leur aurait transmis le virus, notamment lors d’offices religieux. Le maire de Daegu (2,5 millions d’habitants) a invité la population à rester chez elle.

Une Israélienne a également été déclarée positive à son retour dans son pays, où il s’agit du premier cas.

Au Japon, la polémique enflait hier autour du bateau de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine en banlieue de Tokyo à Yokohama (est) et qui reste le plus important foyer de contagion hors de Chine.

Deux ex-passagers australiens, initialement testés négatifs à leur descente du navire, ont été déclarés contaminés à leur retour en Australie…

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter