Social

Santé – Des usurpateurs exercent le métier de psychologue

Les vrais psychologues de métier dénoncent les actes des usurpateurs qui, souvent, aggravent l’état de santé des patients qu’ils sous-traitent.

L’Ordre national des Psychologues de Madagascar (ONPM) a vu le jour, récemment. Il va traquer les «usurpateurs » qui exercent ce métier.

Ils se font passer pour des psychologues ou pour des psychothérapeutes et se permettent de traiter des patients. L’état de leurs victimes ne s’améliore pas, ou pire, se dégrade. Ils, ce sont des usurpateurs qui proposent des traitements dont eux seuls sont maîtres de leur technique. « J’ai eu un patient qui avait une pathologie. Il a été traité par un faux psychothérapeute. Ce dernier ne savait pas que ce malade avait besoin d’une prise en charge psychiatrique. Il l’avait forcé à suivre ses soins. Heureusement, ce patient a vite changé de traitant. Il aurait pu finir par mettre fin à sa vie, s’il avait continué avec cet usurpateur », indique le Dr Olivier Rakotomalala, psychologue.
Le Professeur Bertille Rajaonarison, neuropsychiatre au centre hospitalier universitaire des soins et de santé publique à Analakely, affirme, pour sa part, que les psychiatres reçoivent presque quotidiennement, des patients « démantelés » par des traitements inadéquats.
Les professionnels du métier ont tiré la sonnette d’alarme sur cet exercice illégal du métier de psychologue, hier, lors de la présentation de l’Ordre national des Psychologues de Madagascar (ONPM), à l’hôtel Le Pavé à Antanani­narenina. « Certaines personnes exercent le métier sans compétence ni diplôme. Cet acte est
dangereux. Au lieu d’aider le patient, il le détruit. Il est donc urgent de créer l’ONPM », explique Koloina Andrianilaina, psychologue clinicienne et présidente de l’ONPM. Le nom et l’adresse des psychologues en fonction légale à Madagascar peuvent être consultés au www.ordre.psy.mg.

Bien-être
L’ONPM qui compte actuellement dix-sept membres, prévoit de répertorier ceux qui exercent ce métier. « Nous verrons par la suite, s’il est possible de les réglementer, ou s’ils doivent cesser leurs activités. Nous référons par la suite, l’affaire au niveau du ministère de la Santé publique, notre ministère de tutelle », enchaîne le Dr Olivier Rakotomalala.
Les métiers de psychothérapeute et de psychologue demeurent encore peu connus à Madagascar, s’ils font partie des branches de prise en charge très prisées dans les pays développés.
« Nous devons écarter l’idée selon laquelle, la psychologie est réservée aux malades mentaux », précise Koloina Andrianilaina. Tout le monde peut avoir recours à une prise en charge d’un psychologue ou d’un psychothérapeute.
Autant les enfants qui ont des difficultés scolaires ou ceux qui veulent avoir de meilleurs résultats, que les adultes qui ont des problèmes de couple ou des problèmes professionnels, les psychologues ont pour mission d’améliorer leur bien être.