Accueil » Economie » Prix de l’électricité – La Jirama capitule face au gouvernement
Economie

Prix de l’électricité – La Jirama capitule face au gouvernement

la  solution  de  la  Jirama  est  loin  de  faire  l’unanimité.

Le système « Optima », censé réduire les frais des ménages reste en suspens. La Jirama doit trouver une autre alternative pour renflouer ses caisses.

À revoir. Le nouveau système de tarification de la Jirama dénommé « Optima » ne fait pas que des heureux et la plupart des usagers l’ont fait savoir en masse sur les réseaux sociaux. En réaction à l’application de l’Optima, la décision du conseil des ministres était claire « Il est observé que la hausse des tarifs devient insoutenable pour la majorité des usagers (…) il est à rappeler que la compagnie nationale de l’eau et de l’électricité bénéficie encore des subventions octroyées par l’État. En ce sens, il est d’usage de faire appel à l’expertise du ministère dans l’élaboration de ces systèmes de facturation » pouvait-on observer dans le procès- verbal du conseil d’avant-hier.

Une décision qui a été prise en compte par les dirigeants qui se sont empressés hier de revenir sur leurs décisions. « Peut-être que le mode de consommation de certains usagers a pu sensiblement évoluer depuis quelques temps. Une évolution qui ne pourrait s’adapter avec le nouveau système de tarification que nous avons mis en place » a avoué le directeur général de la Jirama Vonjy Andria- manga, hier lors d’un point de presse à Ankorondrano. Selon ce dernier, un peu plus de 80% des clients de la jirama ont vu leur facture baisser tandis que 10 % ont constaté des hausses.

Mécontentement

Des propos que la plupart des consommateurs réfutent. « Pour ma part, ce nouveau système est un moyen déguisé pour appliquer une hausse du prix de l’eau et de l’électricité malgré le fait que la compagnie avance que ce sont des efforts pour baisser le prix de l’électricité» s’indigne un usager habitant la région Atsinanana. Un autre abonné qui était inscrit sous le tarif 16 classique avec une facturation de 177 920 ariary pour le mois dernier s’est vu proposer, par la Jirama, le nouveau tarif « confort » et se retrouve présentement avec une facturation à hauteur de 201.948 ariary. Soit une augmentation de près de 25% pour la même consommation en termes de kilowattheures.

D’un autre côté, les associations des consommateurs ont haussé le ton hier sur ce point. « Est-ce que la Jirama a consulté l’office de régulation de l’électricité? Si c’est le cas, les associations des consommateurs auraient dû l’être aussi avant la mise en place de ce nouveau système. Par ailleurs, il est primordial de renforcer la bonne gouvernance dans la mesure où ce sont les simples consommateurs qui supportent les pertes de la Jirama alors que cette dernière octroie encore certains avantages à des particuliers comme quelques militaires, des hauts fonctionnaires ou encore les propres employés de la compagnie. Nous sommes plus de cinq cent soixante mille consommateurs inscrits à la jirama, près de quatre cent onze mille sur cette totalité doivent payer le prix fort tandis que le reste des privilégiés jouissent encore de ces avantages » s’insurge Tiana Rabarison, co-président de la fédération des associations des consommateurs.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi