Accueil » A la une » Cyclone Eloïse – Un mort et deux mille sinistrés
A la une Social

Cyclone Eloïse – Un mort et deux mille sinistrés

L'eau  a  monté  au  nord  lors  du  passage  d'Eloïse.

Le bilan provisoire des dégâts laissés par Eloïse s’alourdit. Cette forte tempête tropicale a tué un homme et a laissé deux mille sinistrés.

Une victime d’Eloïse recensée à Maroantsetra. À 60 ans, un habitant d’Anjahana Maroantsetra perd sa vie, durant la traversée de cette Forte tempête tropicale. « Un arbre s’est effondré sur sa maison. Cela a, probablement, causé sa mort », indique une source dans ce district, hier. Le corps de la victime a été vu mercredi, vers midi. « Il vit un peu à l’écart du village, c’est la raison pour laquelle, on a mis du temps à trouver son corps », rajoute la source. Le vent était encore violent, lorsque ce cyclone est passé à Maroantsetra, mercredi au point de couper plusieurs arbres.

Selon le bilan provisoire des dégâts dressé par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), hier à 15 heures, la région d’Analanjirofo est la plus touchée. Sur les deux mille huit cent sinistrés recensés, mille six cent sont des habitants de Maroantsetra. Toamasina I, Mitsinjo, Mahajanga I et II. Antalaha, Befandriana Avaratra, Besalampy hébergent, aussi des sinistrés dans des sites. Eloïse a endommagé près de quatre cent cases, détruit près de cent cases, et cent trente sont inondées dans la plupart des districts qu’il a traversés.

Début de reconstruction

Après le passage de ce cyclone, certains élèves risquent de ne pas pouvoir retourner à l’école, immédiatement. Les vents forts et les fortes pluies apportés par Eloïse ont endommagé et détruit, au moins, une centaine de salles de classes d’écoles primaires publiques, de collèges d’enseignement général et de lycées.

Eloïse est bien loin de Madagascar, maintenant. Il est sorti dans le canal de Mozambique, près de Besalampy, hier matin et continue son chemin vers l’ouest. Le vent soufflait et les pluies tombaient encore, à Besalampy, dans la matinée d’hier. Les habitants des districts qu’Eloïse a traversés, se relèvent petit à petit. Ils réparent les dégâts laissés par le cyclone.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi