Economie

E-gouvernance : La digitalisation pour améliorer la pression fiscale

Le Programme de réformes pour l’efficacité de l’administration a remis du matériel informatique d’une valeur de six cent quatre vingt mille dollars aux régies de recettes publiques et aux divers organes de contrôle des finances publiques. Le secrétaire général auprès de la présidence, Valéry Ramonjavelo a indiqué que cela entre dans la volonté du régime d’augmenter la part des ressources internes dans le budget de l’État qui n’est actuellement que de 35%.

La digitalisation est appelée à améliorer les performances notamment au sein de la direction générale des impôts qui a eu le lot de matériels le plus conséquent. La modernisation dans la fourniture des services fiscaux entre dans la mise en œuvre du nouveau système d’administration fiscale intégrée. Pour Valéry Ramonjavelo, le but est d’améliorer les rentrées d’argent et renforcer le contrôle. Il estime que pour permettre l’émergence du pays, il faut augmenter la part des ressources internes dans le budget. Pour lui, cela passe par l’augmentation du taux de pression fiscale qui est actuellement de 11%, largement en-deçà de la moyenne africaine.