Accueil » Editorial » Faire du tabac
Editorial

Faire du tabac

Ce n’est pas la journée mondiale du tabac mais un atelier a daigné parler du tabagisme et ses méfaits. Les statistiques révèlent que huit mille trois cent personnes meurent du tabagisme chaque année. Mais rien ne fait peur aux addicts du tabac en général et de la cigarette en particulier. Au contraire les amateurs de tabac deviennent de plus en plus jeunes et le tabac infeste le milieu scolaire. Beaucoup d’efforts ont été consentis pour limiter l’usage du tabac mais les résultats sont maigrichons. À commencer par l’interdiction de fumer dans les avions, dans les milieux publics. Des mesures appliquées stricto-sensu ailleurs mais rarement observées dans certains pays africains. Les prix des cigarettes font l’objet d’une hausse incessante mais cela n’a jamais repoussé les fumeurs invétérés. Les mentions obligatoires “ Fumer tue” sur les paquets de cigarette ne les effraient guère. La réussite du e-cigarette, la vaporette ou la vaporeuse, la cigarette électronique pour substituer à la vraie cigarette reste relative.

Il manquerait l’odeur exécrable d’une Gauloise sans filtre ou le parfum anesthésiant d’une Menthola ou d’une Pink, ou l’élégance d’une Gitane, la prestance d’une Marlboro, le port altier d’une Fontenoy. Il manque l’essentiel qui fait que les fumeurs ont du mal à échanger une vraie cigarette par un ersatz. La copie ne vaut pas l’original et la sensation disparaît avec les maladies causées par la nicotine. La plupart de ceux qui ont essayé la vaporeuse sont revenus à leurs anciennes amours. Le tabac est un mal nécessaire pour leurs amateurs et aussi et surtout pour l’Etat. Les taxes sur le tabac et sur l’alcool figurent parmi les plus grandes ressources des finances de l’État. Et du sport. Eh oui. Le tabac et le sport ne font pas bon ménage mais le tabac est le plus grand sponsor des événements sportifs. Quand on avait tenté d’interdire les publicités sur le tabac et l’alcool, la Formule 1 a failli faire faillite. Justement Gitane, Marlboro, JPS ont été les sponsors des plus grandes écuries de Formule 1.

À Madagascar également le rallye ou slalom Boston étaient une institution avant de disparaître à cause de l’interdiction de la publicité et de la promotion du tabac. Aussi curieux que cela puisse paraître, le tabac est interdit de publicité mais l’État avait une grande société de culture de tabac, l’Ofmata ( Office malgache du tabac créé dans les années 60) qui est toujours en activité et qui contrôle la production de tabac. La loi antitabac est encore dans les projets mais des restrictions existent bel et bien. On doute fort qu’une telle loi puisse voir le jour étant donné la place tenue par la culture et la production de tabac dans l’économie. C’est une filière qui fait vivre des milliers de personnes en emplois directs et indirects. Il serait donc suicidaire de la supprimer. Une telle décision ferait inévitablement du tabac.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter