Accueil » Social » DÉLESTAGE – Alakamisy Fenoarivo bouillonne
Social

DÉLESTAGE – Alakamisy Fenoarivo bouillonne

Les consommateurs d’Alakamisy Fenoarivo manifestent leur ras-le-bol.

La zone Ouest a été privée d’électricité durant plusieurs jours. La Jirama multiplie ces interventions pour réduire ces coupures.

La coupure de trop pour Alakamisy Fenoarivo. Ses habitants sont sortis dans la rue, samedi soir, pour manifester leur colère contre la compagnie de production et de distribution d’électricité (Jirama). Ils ont été privés d’électricité, depuis jeudi après-midi, tout comme les abonnés de la Jirama d’Ambato­mirahavavy jusqu’à Soaviandriana.

« Ces longues coupures ont affecté la vie quotidienne de la population. Les commerçants, par exemple, ont fait des ventes à perte. Des esquimaux vendus à 1 000 ariary ont été liquidés à 200 ariary. C’est ce qui les a, notamment, motivé à faire cette manifestation», lance Christian Rakotobe Andrianaivo, maire de la commune Alakamisy Fenoarivo. Cette manifestation a perturbé la circulation sur la route nationale 1 (RN1), dans la soirée du samedi.

Les manifestants ont brûlé des pneus sur les chaussées. Des automobilistes ont été bloqués près d’une heure trente sur la RN1. Il a fallu l’intervention du maire et des gendarmes, pour libérer la circulation. Le calme est revenu dans la nuit du samedi, même. Le courant n’est revenu que dimanche matin. Et l’approvisionnement en eau n’est pas encore rétabli, selon les plaintes des habitants.

Longues coupures

La Jirama explique cette longue coupure de l’électricité dans la zone Ouest, par la foudre. « La foudre a frappé la sous-station Tana-Sud à Anosizato, jeudi. La bobine du transformateur principal alimentant le réseau Anosizato jusqu’à Soavinandriana Itasy a été touchée. Les localités depuis Ambatomirahavavy jusqu’à Soavinandriana ont été privées d’électricité pendant quelques jours », peut-on lire dans un communiqué de la Jirama. Ses techniciens ont travaillé jour et nuit pour rétablir le courant.

Ils continuent dans ce sens car 10% des clients alimentés dans cette zone ouest sont toujours privés d’électricité. La zone ouest n’est pas la seule à subir des coupures. Plusieurs quartiers dans le Réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria) sont touchés par la panne d’électricité. « La production dans les centrales hydroélectriques telles qu’Andekaleka, Mandraka, Sahanivotry, Abtelomita, Tsiazompaniry et Farahantsana, diminue », indique la Jirama pour justifier ces coupures.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter