Social

Enseignement supérieur – Le Seces Antananarivo maintient la grève

Non conciliant. La reprise des activités par certains enseignants-chercheurs à l’université d’Antananarivo est incertaine. Ils risquent de renforcer leur grève. Le syndicat des Enseignants-chercheurs et des chercheurs-enseignants (Seces) section Antananarivo entend rencontrer les étudiants, pour leur partager « les maux qui rongent l’enseignement à l’université ». Ce vendredi, il invite des représentants des associations des étudiants et pour mardi ces enseignants ont prévu de discuter avec tous les étudiants. Les résolutions de la rencontre avec la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la professeure Blanche Nirina Richard à Fiadanana, mardi, ne les a pas motivés, à entendre son président, le professeur Sammy Grégoire Ravelomanana.

La ministre, pour sa part, affirme l’avancement de la résolution des problèmes. Selon elle, le Premier ministre a déjà répondu à la dérogation spéciale pour le maintien en activité des enseignants-chercheurs retraités. Elle précise, par ailleurs, qu’il faut réviser les textes, pour satisfaire certaines revendications des enseignants. Par rapport aux indemnités de recherche, un comité a été mis en place pour étudier les dossiers des retraités. Le reclassement serait en cours pour certains, s’il est déjà fait pour la majorité. Le paiement des heures complémentaires aurait déjà commencé, pour ceux qui n’en ont pas encore bénéficié. Le ministère attend les dossiers auprès de chaque mention pour pouvoir les régler au plus vite. Les indemnités impayées s’élèveraient à 305 milliards d’ariary.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter