Coopération Madagascar-Japon - Formation de spécialistes en chirurgie réparatrice


L’Université de Showa au Japon ouvre ses portes à Madagascar. Cette université offrira l’opportunité à des médecins malgaches de poursuivre une formation en chirurgie réparatrice, au pays du Soleil Levant. « Des étudiants malgaches partiront en formation de six mois à un an au Japon. Ils seront pris en charge par l’Université de Showa », a indiqué le professeur Yasuyoshi Tosa du département Chirurgie plastique et réparatrice de l’Université de Showa. C’était, mercredi, dans le siège de l’Ambassade du Japon à Ivandry, en marge d’une interview à des volontaires japonais sur la fin de leur 6e mission de chirurgie réparatrice à la clinique Ave Maria à Antsirabe. Le départ du ou des premiers boursiers est prévu pour 2018. « Selon notre discussion, nous allons présenter notre candidature en 2017. Un comité de cette  université va procéder à la sélection des dossiers et le ou les médecins choisis partiront en 2018 », explique Luc Hervé Samson, doyen de la Faculté de Médecine. Cette initiative part d’une rencontre entre cette équipe de volontaires et le doyen de la Faculté de Médecine, pendant leur séjour à Madagascar. Il s’agit d’un échange entre les deux pays dans lequel des étudiants japonais devraient également venir à Madagascar, pour s’initier à la compétence et au savoir-faire de nos médecins. Grâce à cet échange, Madagascar va pouvoir se doter de ses premiers spécialistes en la chirurgie reconstructive, qui, pour le moment, sont quasi inexistants, alors que les besoins sont élevés. « Des médecins opèrent des cas de fente labiale, mais aucun ne se présente officiellement comme spécialiste en chirurgie réparatrice », révèle Nirina Adrien Mandrano, un Malgache en cours de formation en chirurgie plastique réparatrice au Japon. D’autres internes sont également en cours de formation sur cette spécialité, à Madagascar. M.R.
Plus récente Plus ancienne