Accueil » Actualités » Transport aérien – Reprise prochaine des vols régionaux
Actualités

Transport aérien – Reprise prochaine des vols régionaux

Réouverture progressive des frontières. C’est une des principales informations à l’issue de l’intervention de Christian Ntsay, Premier ministre, à la télévision nationale, hier. Dans l’annonce des nouvelles mesures à appliquer durant ces quinze nouveaux jours d’état d’urgence sanitaire, le chef du gouvernement a annoncé la reprise des vols dans la région de l’océan Indien.

Annoncée par le président de la République, il y a quinze jours, la réouverture progressive du ciel de Mada­gascar a été confirmée par le Premier ministre, hier. Outre la reprise des vols internationaux à destination de Nosy Be, le 1er octobre, Christian Ntsay annonce, également, la reprise des vols reliant la Grande île à ses voisines de l’océan Indien, « dans un premier temps ».

Selon le chef du gouvernement, les aéroports d’Antsi­ranana, de Toamasina, de Toliara et Taolagnaro rouvriront les vols allant vers et partant des îles de l’océan Indien. Pour l’heure donc, l’aéroport d’Antananarivo reste fermé aux vols internationaux et régionaux, bien qu’il accueille des vols de rapatriement depuis quelques semaines. À entendre l’allocution du locataire de Mahazoarivo, également, ce sera la compagnie Tsaradia qui se chargera de ces vols régionaux.

Laxisme

« Le ministère des Transports, la compagnie Tsaradia, les compagnies étrangères, ainsi que tous les autres acteurs du transport aérien doivent mettre en place les modalités nécessaires à cette reprise des vols », déclare Christian Ntsay. Il annonce, par ailleurs, la reprise du transport de passagers par la voie fluviale et maritime. Les bateaux n’ont, cependant, pas encore l’autorisation pour les transports hors du territoire national.

Le respect strict des gestes barrières par tous les citoyens a été réitéré par Christian Ntsay, hier. Il a, notamment, mis l’accent sur le respect des dispositifs sanitaires imposés aux transporteurs en commun. Les « taxi-be », en particulier qui auraient été parmi les principaux vecteurs de la propagation du coronavirus à Antananarivo et les communes qui lui sont voisines. « Chaque chauffeur et receveur doivent porter un masque et une visière et doivent les porter correctement », soutient le chef du gouvernement.

Depuis les deux fois quinze jours où la population a commencé à reprendre une vie normale, cependant, un important relâchement dans le respect des gestes barrières est constaté. Les « taxi-be », utilisent rarement les gels désinfectants. Des chauffeurs et receveurs portent des cache-mentons et les visières deviennent des casquettes. Dans les rues, beaucoup ne portent plus de masque. Effectuer des travaux d’intérêt général ne semble plus suffire comme mesure de dissuasion. Sauf dans le centre-ville, les forces de l’ordre semblent fermer les yeux sur le laxisme.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi