Accueil » Economie » Entrepreneuriat – L’innovation malgache soutenue par les Japonais
Economie

Entrepreneuriat – L’innovation malgache soutenue par les Japonais

Les  organisateurs  du  concours  prendront  les  lauréats  en charge  financièrement  pour  le  démarrage  de  l’activité.

Les impacts de la Covid-19 sur les entreprises se font ressentir dans la relance. Les initiatives de soutient se multiplient.

Prônant l’innovation, de jeunes entreprises malgaches viennent d’être primées par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA). Reconnaissance entrant dans le cadre du concours des meilleurs plans d’affaires dans près d’une vingtaine de pays africains. Pour Madagascar, trois startups bénéficieront d’un fonds d’amorçage allant jusqu’à trente mille dollars, financé par l’agence japonaise ainsi que d’un accompagnement assuré par le fond d’investissement Miarakap pour une durée de huit mois.

Ce concours s’adresse aux  startups et organisations exerçant dans divers domaines. Comme la santé, la gestion des catastrophes, les services et l’éducation. Ainsi que l’apprentissage à distance, l’alimentation, l’agriculture. Ainsi que les finances. Une attention particulière a été accordée aux entreprises émergentes qui disposent d’idées innovantes pour contribuer à la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Raison pour laquelle les trois startups malgaches ont été sélectionnées par l’agence japonaise. À savoir « Clinogel » qui fabrique et commercialise des distributeurs automatiques de gel désinfectant personnalisés et pouvant servir de support publicitaire; « Mada­-Booky », une plateforme numérique de cours en ligne téléchargeables pour une utilisation hors-ligne, et accessible aux élèves dans tout Madagascar; et « Alt Soap », qui fabrique du savon classique et du savon sans rinçage, à partir d’huile alimentaire usagée récupérée auprès d’entreprises.

Alternatives

La plupart des jeunes entrepreneurs se sentent laissés pour compte face à la pandémie qui sévit. Malgré la quasi-inexistence des mesures d’accompagnement pour les startups ressentie par les jeunes entrepreneurs, des alternatives comme le Ninja Cup s’offrent ainsi à ces entreprises débutantes.

« Avant la crise, on nous incitait à créer nos entreprises. Nous sommes nombreux à nous lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec les risques que cela implique. Avec le contexte actuel, une majorité de ces aventuriers ont vu leurs projets se heurter de plein fouet à un mur. Les mesures d’accompagnement envers les entrepris, surtout celles nouvellement créées sont quasi inexistantes.

L’initiative Ninja Cup représente ainsi une alternative de choix pour les PME de notre envergure pour pouvoir subsister », s’enthousiasme un des participants au concours malgré le fait de ne pas avoir pu être sélectionné parmi le trio gagnant. L’initiative fonctionne ainsi de la même manière qu’un accélérateur: elle offre la possibilité aux jeunes entrepreneurs d’être mis en relation avec les investisseurs intéressés dans l’espoir de découvrir la prochaine pépite. Cette opportunité peut ouvrir la voie à des offres de financement supplémentaires, en particulier lorsque le programme aide à développer davantage la startup en une activité présentant un potentiel rendement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi