A la une Sport

Football – Élection FMF : Abdillah annonce une restructuration

Notre tour d’horizon des candidats à la présidentielle de la FMF se poursuit avec Mohamad Abdillah, ancien joueur et arbitre international.

Restructurer la fédération. Tel est le premier chantier que Mohamad Abdillah entreprendra, s’il est élu président de la Fédération Malga­che de Football. Candi­dat au comité exécutif en novembre 2018, il a pris la décision de briguer le poste suprême cette fois-ci.

« Après réflexion avec plusieurs présidents de ligues, on a conclu qu’aucun candidat ne nous a vraiment convaincus. Pour éviter que le football se perde, j’ai donc décidé de me présenter car c’est un devoir pour moi », explique-t-il. « Cette restructuration passe notamment par la création d’un département marketing à part. Je veux également instaurer un climat d’apaisement, afin d’établir une bonne relation entre le président et les membres du comité exécutif. Je suis le candidat qui peut maîtriser l’appartenance des membres du CE à différentes entités. J’assurerai l’application du code d’éthique de la FIFA, qui mentionne notamment le devoir de neutralité », rajoute-t-il.

Plus grand siège

À propos des infrastructures, Mohamad Abdillah entend aménager « des stades dotés de pelouse synthétique dans les six provinces au moins, ainsi que des maisons de ligues ». Il prévoit également de déménager la FMF d’Isoraka, pour trouver un plus grand siège, vu que le personnel augmentera certainement en nombre après la restructuration.

« Un autre axe de mon programme concerne la gestion impartiale des compétitions nationales. La D1 nationale sera maintenue, avec dix équipes. Il y aura également une D2. Et pour le troisième point, il s’agira de motiver tous les acteurs du football. La Fédération aidera financièrement les clubs. À titre d’exemple, pour les neuf déplacements prévus en D1 (ndlr : neuf matches à domicile et neuf à l’extérieur), on prendra en charge le transport pour quatre rencontres. À terme, l’objectif est de professionnaliser le football d’ici deux ou trois ans », poursuit-il.

Tout ceci nécessitera un budget conséquent. Le candidat n°2 sur le bulletin unique se basera sur le FIFA Forward 2.0, le programme d’appui de l’instance internationale pour la période 2019-2022. « J’ai déjà pris contact avec un cabinet de consulting. Et ce, afin de proposer des projets viables à la FIFA afin d’obtenir le financement prévu dans le FIFA Forward », conclut celui qui martèle que « le football, c’est ma vie parce qu’il est dans mon sang ».