Sport

Baggio : « On s’est grandement penché sur la finition »

Les champions de Mada­gascar et de Maurice se retrou­veront en fin de semaine, pour leur deuxième confrontation dans le cadre du tour préliminaire de la Ligue des Champions de la CAF.

Rendez-vous au stade George V de Curepipe, ce dimanche après-midi. À l’aller, Fosa Juniors s’était imposé, un but à zéro, au stade Rabe­- mananjara de Maha­janga. L’équipe de Titi Rasoa­naivo aurait pu (et dû) gagner avec une marge plus confortable, si elle avait converti les nombreuses occasions franches qu’elle s’était procurées.

Dimanche, il faudra être plus tranchant et plus efficace, pour éviter un éventuel renversement de situation. « On a analysé le match aller et on a identifié ce qui nous a fait défaut. On a raté beaucoup d’occasions. Dernièrement, notre préparation s’est grandement penchée sur la finition, afin de corriger cela », confie le capitaine, Baggio Rakotoarisoa.

« On doit marquer rapidement pour se mettre à l’abri ce dimanche. Un but ou plusieurs buts à l’extérieur compteront énormément», rajoute-t-il.

Baggio est le seul joueur malgache à avoir disputé la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte ainsi que les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations face au Mozambique et qui joue maintenant la Ligue des Champions. « Je donne le meilleur de moi-même en sélection, puisqu’il s’agit de défendre l’honneur de la nation. À la CAN, je n’ai pas joué, mais les entraînements étaient d’une forte intensité. Pareil en club, où je me donne toujours à fond. J’ai un contrat et c’est mon boulot. Le staff m’aide énormément à gérer la fatigue, pour que je puisse rester en pleine forme », explique-t-il à propos du fait d’enchainer trois compétitions internationales en l’espace de trois mois.

En éliminatoires du CHAN justement, les Barea se trouvaient dans la même situation que Fosa Juniors actuellement. Ils avaient gagné à Mahamasina. Toutefois, ils avaient encaissé trois buts en 45 minutes à Maputo.

Le club majungais doit éviter de tomber dans ce même piège, qui a failli coûter la qualification à l’équipe nationale. « J’ai déjà vécu ce genre de situation à plusieurs reprises. Contre le Mozambique, on n’était pas du tout concentré durant cette fameuse première période. Ce qui ne doit pas arriver contre Pamplemousses », conclut Baggio.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter