Accueil » A la une » Bepc – Le Malagasy jugé difficile
A la une Social

Bepc – Le Malagasy jugé difficile

Quatre  matières  ont  été  traitées  par  les  candidats  depuis  lundi.

Le Malagasy et les Mathématiques se sont avérés difficiles pour les candidats au BEPC. La correction des copies va débuter cette semaine.

Le Malagasy s’est avéré difficile pour certains candidats. L’expression écrite a été la plus complexe pour cette matière. Le sujet portait sur la prévention en matière de santé. « On nous a soumis la question « Aleo misoroka toy izay mitsabo ». C’était un peu confus en ce qui concerne la dernière question», explique Anja, un candidat d’une école à Andrefan’Ambohi­janahary. Les élèves ont eu du mal à traiter la partie « Riba ». « On n’a jamais traité cela dans les leçons. La question a été inattendue », indique Andry.

Pour un enseignant interrogé, le manque de révisions handicapait certains candidats. « Les candidats ne maîtrisent pas la langue maternelle et d’autres sont tellement stressés devant certaines questions qu’ils n’arrivent plus à réfléchir », indique une enseignante en classe de 3e .

Dans la deuxième journée, les candidats ont été confrontés aux Mathématiques. La géométrie a été la bête noire des candidats. « Je ne m’attendais pas à la question posée en géométrie. Je n’ai pas suffisamment révisé cette partie», avoue Rindra, qui a passé l’examen au centre Antanimbarinandriana.

L’organisation de l’examen du BEPC s’est déroulée sans incident pour le premier jour et la deuxième journée. La première épreuve a commencé à l’heure prévue et les sujets sont arrivés entre les mains des candidats dans le temps imparti. Le Malagasy et la Science de la Vie et de la Terre ( SVT) ont été les deux matières que les candidats au BEPC ont traitées pour la première journée des examens.

Résultats

Bon nombre de candidats ont oublié leurs convocations dans la matinée d’hier, selon un chef de centre. Les candidats ont pu effectuer l’examen pour la première journée après vérification de leur nom dans le registre. Les candidats ont complété la pièce manquante dans l’après-midi.

Trois cent vingt-cinq-mille deux cent cinquante trois candidats passent l’examen du BEPC dans tout le pays et durant quatre jours. Les candidats auront à passer près de sept matières pour l’option A et six matières pour l’option B. L’examen s’achèvera ce jeudi. La correction des feuilles d’examen va débuter aussitôt, selon l’annonce du ministre de l’Éducation nationale. « La correction va se faire le plus tôt possible et les résultats seront également affichés dans les meilleurs délais », indique Sahondrarimalala Marie Michelle lors de sa visite au centre Lycée Moderne Ampe­filoha.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter