Accueil » Magazine » Bilan cas covid-19 – Soixante-dix cas confirmés en moins d’une semaine
Magazine Santé

Bilan cas covid-19 – Soixante-dix cas confirmés en moins d’une semaine

Le nombre des malades testés positifs au coronavirus ne cesse d’augmenter. En deux jours, les cas confirmés sont de onze contre trente-trois hier. Une hausse vertigineuse et attendue après la manifestation à Tsararano lors du fanompoambe, lors d’un rassemblement de milliers de personnes durant une semaine et à visage découvert.

Ainsi, hier sur les cinquante six tests PCR effectués, trente-trois personnes sont déclarées positives à la Covid-19. Au total, en moins d’une semaine, depuis le 13 juillet dernier, la région Boeny compte soixante-dix cas positifs dont trente-trois nouveaux cas hier.

Quarante-quatre sont encore en traitement, sept sont déjà guéris et un forme grave est recensé ainsi qu’un décès à l’hôpital Androva.

Complication

Dimanche, un père de famille âgé de 64 ans est décédé au CHU de Mahavoky atsimo, suite à un problème respiratoire et faute d’oxygène dans le centre de mise en quarantaine et de traitement des formes graves.

« Il était testé positif à la dengue, ensuite, il a commencé à avoir une complication respiratoire. Il a été emmené au CHU de Mahavoky atsimo mais malheureusement il n’y avait pas d’oxygène. Il est décédé dimanche matin. Son corps était immédiatement enveloppé et ficelé selon les normes imposées par le CHU », a déclaré un proche. Le père de famille était inhumé au croisement de Boanamary hier après-midi.

À Mahajanga, la fosse municipale à La Corniche est déjà pleine. Aucune place n’est disponible pour une inhumation. Le médecin chef du BMHS, Dr Hyacinthe Randrianjafy a déclaré que désormais tous les enterrements devront s’effectuer au cimetière au croisement de Boanamary.

Le district de Mahajanga 2 dispose de deux endroits pour pouvoir effectuer des funérailles, face à cette crise sanitaire où il est strictement interdit de circuler et de déplacer vers les autres régions en cas de décès. Le premier est au bord de la Rn4, au croisement de Boanamary et le second se trouve à Antsasatokana.

Depuis la semaine dernière où la décision a été prise, plusieurs corps étaient enterrés à Mahajanga en attendant la réouverture de la route nationale pour transférer les dépouilles vers les terres d’origine de ces défunts.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi