Actualités Culture

Is’Art – Une exposition multidisciplinaire pour la paix

Un savant melting-pot artistique des plus enchanteurs. C’est ce que l’artiste plasticienne allemande, Regina Daniel Goerger, présente au public de la capitale à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo.

Ecléctique et captivante, tout en étant prometteuse de découvertes en tout genre. C’est ainsi que s’illustre la prochaine exposition prévue à l’Is’Art Galerie du côté d’Ampasa­nimalo.
Se présentant à travers une thématique qui est tout aussi intrigante, véhiculant de prime abord un message et des valeurs auréolées d’humanisme, l’exposition portée par l’artiste plasticienne Regina Daniel Goerger  s’intitule « Ecriture d’un corps dans l’espace-un art de paysage, de partage pour la paix ». L’artiste plasticienne s’y expose ainsi par l’intermédiaire de son art à partir de ce 21 juillet jusqu’au 6 août. Elle y dispose et introduit ainsi des traces photographiques de ses performances en Afrique, en Europe et à Madagascar, de même que des calligraphies.
Passionnée de littérature également, elle y expose des livres autour d’objets plastiques ainsi que des installations, matérialisant ses réflexions par rapport aux espaces africains rencontrés et dansés. Regina Daniel Goerger étant animée par une forme de création et une créativité artistique qui lui est propre, mais qu’elle se plait à retranscrire par le biais de son attachement au continent africain.

Innovante
Vouant une admiration particulière pour la Grande île, dont elle a fait sa terre d’adoption, Regina Daniel Goerger se plait à créer à partir des matériaux propres au pays ou qu’elle récupère exclusivement ici.
« Les calligraphies exposées sont des exemplaires uniques, une sorte de traces poétiques de cette thématique. Je travaille des traits calligraphiés à l’encre noire sur feuille blanche sur fond de pigments locaux, comme des rouleaux, des tissus, des toiles ou toute forme de papier » affirme l’artiste plasticienne.
Depuis 2015, elle collabore avec Tiaro Vincent, photographe et musicien de la région Androy, qui offrira  également une performance artistique durant son vernissage dans la soirée du jeudi à 20h. À sa manière, Regina Daniel Goerger mettra grandement en avant Madagascar à travers les matériaux qu’elle utilise pour ses créations. Entre autres du charbon pilé, des
cendres de palmiers, voire du sable de la plage d’Ankoba, de la Corniche de Fort Dauphin, de Diego Suarez et de Ramena.
« Ceci-dit, toujours en rapport à la thématique de l’écriture du corps dans l’espace, je mets également en valeur des matières du quotidien. À savoir du carton ou tôle en y rajoutant du plexiglas, qui est pour moi le matériau symbole de la transparence » ajoute-elle. L’artiste animera aussi des ateliers sur le rythme organique dans le corps et la voix les 30 juillet et 6 août de 14h a 17h. Regina Daniel Goerger a déjà réalisé environ cent dix performances et trente expositions de part et d’autre du globe.

Andry Patrick Rakotondrazaka