Accueil » Social » Voyage – Les cartes vaccinales non valides aux frontières
Social

Voyage – Les cartes vaccinales non valides aux frontières

Les  passagers  en  provenance  de  l'étranger  passeront un  test  PCR  à  l'aéroport.

Le ministère de la Santé publique met le point sur le i. Que vous soyez vaccinés contre le coronavirus avec le vaccin Pfizer, le Moderna, l’Astrazeneca, le Jonhson & Jonhson, le Covishield ou autres, vous n’êtes pas autorisés à entrer à Madagascar, sans passer au test de dépistage PCR et au confinement, à l’arrivée. Les cartes vaccinales ne sont pas valides aux frontières de la Grande île.

« La présentation d’une attestation de test négatif à la Covid-19 à l’arrivée, ainsi que la présentation d’une carte de vaccination n’excluent pas le test Rt-PCR à l’arrivée et le confinement à l’hôtel », écrit le ministère dans un communiqué sur les conditions exceptionnelles d’entrée et de confinement des passagers en provenance de l’étranger.

Le ministère a ses raisons. « Nous ne savons pas le délai de vaccination du passager, depuis combien de jours ou depuis combien de mois a-t-il été vacciné ? Le test PCR est, pour le moment, le moyen le plus sur pour éviter l’importation du virus de Covid-19 à Madagascar », explique le professeur Patrick Dave Rakotomalala, directeur de cabinet du ministère de la Santé publique, hier.

Confinement obligatoire

Le vaccin n’agit pas tout de suite. « Il faudra quelques semaines, avant que les anticorps plafonnent », explique un médecin. Ainsi, toutes les personnes autorisées à entrer à Madagascar doivent présenter le résultat négatif de test Rt-PCR, réalisé 72 heures avant l’embarquement initial. Elles repasseront le test, à l’arrivée. Elles passeront à un confinement obligatoire dans un hôtel agréé par l’État, en attendant le résultat du test.

Le prolongement du confinement dépendra du résultat. S’il est négatif, le passager pourra regagner son domicile. Le cas contraire, le passager sera mis sous traitement, selon le protocole sanitaire du ministère de la Santé publique, quelque soit la forme de sa maladie.

Pour l’heure, les frontières ne sont ouvertes qu’aux émissaires spéciaux de l’État, aux fonctionnaires ayant des ordres de mission officielle, aux «experts en industries stratégiques en partenariat avec l’État», aux athlètes malgaches qui participent aux compétitions internationales et aux personnes qui se rendent à Madagascar pour les funérailles de leurs proches.

Le tourisme et le voyage familial ne sont pas encore autorisés. Le ministère de la Santé reste sur ses gardes. Ses restrictions ne vont pas empêcher le virus de Covid-19 d’arriver à Madagascar, si ces mesures ne sont pas prises. La circulation d’un nouveau variant du coronavirus, le variant indien ou le variant britannique, exposera le pays à une nouvelle vague de l’épidémie.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter