Accueil » Economie » Transports aériens – Une issue à trouver pour Air Madagascar
Economie

Transports aériens – Une issue à trouver pour Air Madagascar

Affaire à suivre. Air France et Air Madagascar, en conflit sur la vraie- fausse location deux A340 depuis la Transition, sont invitées à un règlement à l’amiable. Ces deux appareils achetés pour 67 millions d’euros, une surévaluation sur le marché d’occasion de l’époque, sont très coûteux à l’entretien et budgétivore pour la consommation de carburant.

Les difficultés ont commen­cé quand l’Union européenne a classé Air Madagascar dans sa liste noire sur des considérations techniques. Le 17 octobre 2020, le Tribunal de com­merce de Paris a condamné Air Mada­gascar à payer 46 millions d’euros au profit d’Air France. Selon un magazine économique africain, les deux parties devraient se concerter pour trouver un terrain d’entente. Mamy Rako­tondraibe, directeur général de la CNaPS, devenue un actionnaire majeur d’Air Madagascar après le retrait d’Air Austral, devrait s’occuper de cette opération de sauvetage.

Étant donné qu’Air Mada­gascar n’a pas encore de directeur général. Celle qui assure l’intérim, Hanitra Rasetarinera, gère les affaires courantes. Quoi qu’il advienne de cette perche tendue par les arbitres, cela ne devrait pas résoudre pour autant les problèmes financiers d’Air Madagascar. Au bord du précipice de la faillite.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Bonjour,
    « bonne nouvelle ». Et quoi encore???? AIRMAD traîne « trop de casseroles ». Et cela n’en finira jamais! Et pourquoi? Parceque Air Mad était toujours « chouchouté » par les tenants du pouvoir sous pretexte que c’est le porte fanion de Madagascar! Si c’en est un, …alors là, c’est la honte et cela pourrait être l’image du pays.
    POurquoi Air Mad est-il toujours ainsi? Chouchouté,, la concurrence n’est pas acceptée alors que on devrait accepter cette concurrence, concurrence et non adversaire!
    Mesdames, messieurs, sincèrement il faut accepter qu’il y ait une libre concurrence. ACM, fer de lance du pouvoir, pour ne pas dire, marionnette, ne facilite point la ou les tâches des prétendants « concurrents ». La preuve!!!!! est là.