Accueil » Actualités » Carte Fanilo – Des millions d’ariary en carburant volatilisés
Actualités Economie

Carte Fanilo – Des millions d’ariary en carburant volatilisés

Après plus de quatre mois de mise en circulation, la sûreté de la carte Fanilo est remise en question. En cause, les 49 millions d’ariary de carburants débités en deux heures sur une carte.

Incroyable mais vrai. La révélation de Gervais Rakotoarimanana, ministre des Finances et du budget en a surpris plus d’un. En effet, lors du lancement officiel de la carte Fanilo qui remplacera le chèque de carburant et lubrifiant (CCAL), ce membre du gouvernement a révélé que « un utilisateur (de cette carte) a dépensé 49 millions d’ariary de carburant en deux heures seulement. C’est incroyable mais c’est un fait ».
Après cette déclaration, tous se sont interrogés sur une possible faille dans ce nouveau système de paiement électronique de carburant et de lubrifiants (SPECL). Une affaire qui fait réagir le sommet de l’État. « Je suis très étonné qu’un usager ait eu la possibilité de faire le plein, non pas de son réservoir, mais de plusieurs citernes. Désormais, nous allons prendre des mesures pour que ce cas ne se reproduise plus », avait annoncé le président Hery Rajaonarimampianina, sans pourtant annoncer des mesures ni l’ouverture d’une enquête sur le dossier.
Cette carte est déjà opérationnelle depuis février. Des explications au sein du Trésor public avaient avancé  la mise en place d’un système de quota pour chaque carte. Est-ce le cas pour celle-ci   « La limitation du quota relève du ministère ou de l’organisme où l’utilisateur est rattaché.  Il ne faut pas oublier qu’il y a une traçabilité sur toutes les opérations avec ce nouveau système. Nous allons envoyer un rapport aux autorités étatiques afin qu’ils puissent prendre des mesures adéquates contre l’auteur », a fait avancer un responsable au sein du Trésor public.

Gabegie financière
À peine utilisé, voilà donc que ce nouveau système de paiement fait déjà parler de lui. En faisant un rapide calcul, l’usager en question a pu obtenir plus de 16 000 litres de carburant auprès des stations services en l’espace de deux heures seulement.
Lors des différentes campagnes de sensibilisation,  l’administration ne cesse de se vanter de la sécurité de cette carte Fanilo tant sur le plan technique que sur le plan opérationnel. Son objectif était d’ailleurs d’optimiser les dépenses de l’État en mettant fin à la gabegie financière et toute autre forme d’abus dans l’utilisation des avantages accordés aux agents de l’administration. « L’année dernière, les dépenses en carburant de l’État ont été évaluées à 55 milliards ariary. Celles-ci devraient être révisées à la baisse cette année », annonçait le grand argentier.
Selon les chiffres publiés par le Trésor malgache, « Jusqu’ici, huit mille cartes Fanilo ont été distribuées par l’administration. Deux cent cinquante quatre stations services disposent déjà des terminaux de paiement électronique fonctionnant avec le système SPECL. Et 54 000 transactions sont déjà effectuées ».

Lova Rafidiarisoa