Accueil » Actualités » Auguste Raux – « Les joueurs n’ont pas démérité »
Actualités Sport

Auguste Raux – « Les joueurs n’ont pas démérité »

Le sélectionneur malgache détaille la campagne en Cosafa Castle Cup, notam­ment les prises de risque face au Swaziland. Les Barea n’ont pas vraiment démérité.

Juste avant de disputer la Cosafa Castle Cup en Namibie, l’équipe nationale de Madagascar avait concédé une cuisante défaite à Mahajanga. Elle s’était inclinée lourdement face à la République Démocratique du Congo (1-6), en éliminatoires de la CAN 2017. « Cette défaite a porté un coup au moral et il a fallu bien parler avec les joueurs pour y remédier. Le voyage a également été éprouvant, puisqu’il a fallu rentrer en voiture à Antananarivo le lundi, puis s’envoler dans la soirée pour la Namibie. Ce n’était pas évident face aux Seychelles, où nous avons obtenu beaucoup d’occasions mais avons manqué de justesse, en raison de la fatigue, mais nous avons quand même gagné (1-0) », souligne le sélectionneur, Auguste Raux, à propos du début de campagne en Cosafa Castle Cup. Lui et ses hommes sont revenus à Madagascar dans la nuit de samedi à dimanche. Et ce, après avoir été éliminés à l’issue de la phase de groupe, après une défaite face au Swaziland (0-1) notamment lors de la dernière journée. « Face au Zimbabwe, les Barea étaient mieux dans leurs têtes. Sauf qu’ils sont tombés sur un adversaire très coriace. Autant face aux Seychelles que face au Zimbabwe, les titres de meilleurs joueurs sont revenus à des Malgaches (Ndlr : Ando et Chrétien), on a gagné une fois et fait match nul. Ce n’est pas si mal et les joueurs n’ont pas démérité », rajoute-t-il. D’ailleurs, le capitaine Mika avait qualifié la confrontation Madagascar-Zimbabwe de « match le plus intense du tournoi. »

Prêt à poursuivre
Avec une victoire et une défaite, la Grande île devait  battre le Swaziland, lors de la troisième journée. Sauf qu’elle a perdu. « C’était quitte ou double face aux Swazis. Il a fallu prendre des risques, notamment sur le plan offensif, mais ça n’a pas marché. Ils ont fait la différence grâce à leur attaquant vedette (Ndlr : Felix Badenhorst), qui est vraiment très bon », poursuit Auguste Raux.
Avant cette compétition namibienne, un changement avait été opéré d’urgence à la tête de la sélection malgache. Auguste Raux avait été désigné pour diriger les Barea durant Cosafa Castle Cup, à la place de Franck Rajaonarisamba. Ce dernier ayant été suspendu après
la débâcle face à la RDC. Aujourd’hui, la suite demeure en pointillés concernant le nom du sélectionneur. « Si les dirigeants fédéraux me demandent de rester en place, je suis prêt à poursuivre l’aventure. Dans ce cas, j’ai quelques noms dans ma tête concernant les joueurs à convoquer pour renforcer les Barea. Pour la campagne en Namibie, j’ai composé avec une équipe déjà montée à l’avance », conclut-il.

Haja Lucas Rakotondrazaka