Accueil » A la une » Santé – Un médecin vacciné contre la Covid-19 meurt
A la une Social

Santé – Un médecin vacciné contre la Covid-19 meurt

Décès brutal du Dr Hasina Raherimandimby.

Les médecins sont en deuil. Le Dr Hasina Raherimandimby, médecin biologiste et enseignant à la faculté de Médecine de Fianarantsoa est décédé, le lendemain de sa vaccination contre la Covid-19.

Disparition brutale d’un jeune médecin à Fianarantsoa. Le Dr Hasina Raherimandimby meurt à l’âge de 45 ans, hier matin. La veille, il a reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus. « Il a décidé de faire le vaccin contre la Covid-19, comme ses collègues ainsi que deux cent autres personnes, au vaccinodrome de Fianarantsoa, le 19 mai. Il est décédé au service des urgences du centre hospitalier universitaire Tambohobe, hier vers 9 heures. », déclare le Dr Manitra Rakotoarivony, directeur de la Promotion de la Santé auprès du ministère de la Santé publique. Rien ne laissait présager sa mort. Le jour de sa vaccination, cet enseignant à la faculté de Médecine de Fianarantsoa, écrit « cela ressemble à une piqûre de moustique », pour commenter sa photo, sur le point de se faire vacciner, qu’il a publiée sur les réseaux sociaux, mercredi. D’autres sources affirment qu’il était en bonne santé après sa vaccination, et même hier matin, au réveil.

Le ministère de la Santé publique a dépêché des techniciens sur place, hier-même, pour effectuer des investigations sur la cause du décès de ce médecin biologiste.

Concidence

Leur mission sera de déterminer si le vaccin Covishield a été responsable de son décès ou non. « Nous ne savons pas s’il s’agit d’une coïncidence ou non. En tout cas, il avait déjà une maladie chronique », confie un ami du défunt.

Les symptômes grippaux intenses mais de courte durée et non graves, sont les effets secondaires reconnus comme les plus courants après l’injection du vaccin AstraZeneca/Covishield. Ailleurs, comme au Canada, en Europe, de « très rares cas de caillots sanguins, associés à de faibles concentrations de plaquettes » ont été constatés, après l’immunisation, avec « quelques cas de décès ». « Le risque de développer un « syndrome de thrombose-thrombocytopénie » (Thrombosis with Thrombocytopenia Syndrome – TTS) avec le vaccin Covishield est très faible, d’après les dernières données disponibles », déclarait l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans un communiqué de presse, le 16 avril.

Les effets secondaires ont créé beaucoup de réticence à Madagascar. Le nombre de personnes qui se sont inscrites à la vaccination est faible. Même des professionnels de santé hésitent. Le décès de ce médecin, au lendemain de sa vaccination contre le coronavirus, risque de diminuer l’enthousiasme des autres personnes. Pour l’OMS, « les bénéfices des vaccins sont supérieurs aux risques».

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • L’OMS qui vient tout juste de communiquer sur l’efficacité de tous les vaccins contre les variants . Une posture qui crée des polémiques déjà avec le rapport douteux des investigations de leurs experts en Chine sur la forte probabilité d’un virus «  accidentel » sorti des laboratoires . 30 cas de thromboses et 5 décès en Angleterre avec Astrazeneca. 4 plaintes en instruction contre ce vaccin en France .avec le cas aussi d’un jeune Médecin Nantais . Les hypothèses avancées sur des fautes techniques lors des injections voire un phénomène similaire aux réactions à l’héparine créant une diminution des plaquettes et thrombose veineuse cérébrale ou digestive .Il faut faire une autopsie pour établie un éventuel lien de causalité . 3 millions de doses sont stockées en France à cause de la défiance des gens vis avis de ce vaccin . Astrazeneca n’est plus « vendable » alors qu’il est recommandé pour les plus de 55 ans .
    A ce stade on pourrait toujours considérer comme des effets secondaires TRÈS RARES et le rapport bénéfice -risque toujours en faveur du vaccin . Le vrai problème avec covidshield c’est aussi son efficacité limitée contre le variant Sud Africain . Les autorités sanitaires en France ont envoyé rapidement le vaccin de Pfizer face à des variants sud-africains en Moselle .
    Ce cas précis risque d’alimenter encore les délires paranoïaques et la mauvaise foi du pouvoir politique déjà à la base ils ont une animosité évide contre le vaccin pour défendre becs et oncles le CVO .
    On ne peut que manifester notre regret face à ce décès en pleine force de l’âge . Toutes nos condoléances à sa famille.