Social

Protection des travailleurs – Les descentes inopinées démarrent

Ce fut une surprise pour les employeurs dans les centres commerciaux de Beho­ririka de voir débarquer dans leur magasin, les responsables du ministère du Travail et de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales, hier. Une délégation de ce ministère a effectué une « descente inopinée », dans ce quartier « des Chinois », pour faire l’état des lieux des employeurs réguliers. Les premiers constats sont déplorables. Plus de la moitié des employeurs dans les quinze magasins contrôlés n’affilieraient pas leurs employés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps). Questionnés par les autorités, les employeurs qui sont majoritairement des étrangers, ont fait mine de ne pas comprendre la langue malgache avec laquelle les autorités s’adressaient à eux. D’autres se sont éclipsés.
L’État exige à ce que tous les employeurs déclarent leurs salariés à la Cnaps et versent leurs cotisations mensuelles pour qu’ils jouissent d’une protection sociale. Et cette visite entre dans le cadre de cette initiative.
Il ne serait pas encore temps de passer aux sanctions.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter